La région du Cap Bon et sa romanisation : de la chute de Carthage à la fin de la dynastie des Sévères : (146 avant J.-C.-235 aprés J.-C.)

par Samir Aounallah

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Louis Maurin.

Soutenue en 1994

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Le succes de la romanisation dans la region du cap bon s'explique dans une large mesure par l'importance de l'heritage punique et son maintien par rome. Les manifestations de cette romanisation sont sociales, culturelles, juridiques, economiques. . . Toutefois la propagation de la civilisation romaine dans le cap bon, region de l'africa vetus, ne se limite a un "banal" apogee atteint sous les antonins et les severes ; les raisons sont a rechercher dans l'epoque cesaro-augusteenne qui voit la mise en place des cadres necessaires a l'eclosion de la civilisation romano-africaine : les cites. Le phenemene le plus important de cette civilisation, les historiens de l'afrique romaine le rappellent toujours, est celui de l'incroyable densite urbaine partout constatee en afrique qu'il faudrait, une fois de plus, expliquer par l'importance du passe preromain; de ce melange entre les deux civilisations, libyco-punique et romaine, est ne, sous l'empire, un "cap bon original".

  • Titre traduit

    The cap bon area and its romanization : from the fall of carthage to the end of the severes dynasty (146 b.c - 235 a.d.)


  • Résumé

    The success of the romanization of the cap bon area can be explained to a large extent by the importance of the punic heritage and its preservation by tome. The features of this romanization are social, cultural, judicial, economic. . . Yet the spreadeng of the roman civilization in the cap bon, area of africa vetus, is not limited to an "ordinary" acme reached under the antonins and the severes; the reasons are to be found in the caesarean-augustinian era where one can see the establishment of the fromworks necessary to the blossoming of the roman-african civilization : the cities. The most important phenemenon of this civilization, the historians of roman africa keep reminding, is the incredible urban density established everywhere in africa. This phenomenon would have to be explained, once more, by the importance of the preroman past; from this melting between the towlibyan-punic and roman civilization, was born, under the empire, an "original cap bon".

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Ausonius à Pessac et par de Boccard à Paris

Le Cap Bon, jardin de Carthage : recherches d'épigraphie et d'histoire romano-africaines : 146 a.C - 235 p.C.


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (274 f. ; 133 f.)
  • Notes : THESE NON CORRIGEE
  • Annexes : Bibliogr. p. [22]-47

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Ausonius et par de Boccard à Pessac

Informations

  • Sous le titre : Le Cap Bon, jardin de Carthage : recherches d'épigraphie et d'histoire romano-africaines : 146 a.C - 235 p.C.
  • Dans la collection : Ausonius , 4
  • Détails : 1 vol. (388 p.)
  • ISBN : 2-910023-26-5
  • Annexes : Bibliogr. p.362-369. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.