La légende dans les romans et les nouvelles de Barbey d'Aurevilly

par Mounsif El Houari

Thèse de doctorat en Littérature française et comparée

Sous la direction de Jacques Noiray.

Soutenue en 1994

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Les agents de la narration ont pour role de valoriser le recit aurevillien en l'opposant a l'ordinaire et d'accaparer l'attention de l'auditeur-lecteur en en faisant un recit insolite et extraordinaire, c'est-adire legendaire. La combinaison du paysage et de l'ecriture participe a l'elaboration du discours legendaire car la normandie nous plonge en plein desordre civil et historique. L'espace geographique devient alors un espace historique. Les blessures sont encore saignantes, d'ou l'utilite de l'ecriture : elle doit immortaliser la fin de toute une classe sociale. Le createur de legendes doit figer ce temps et le rendre eternel. La legende a la charge de placer l'ame humaine (ou ce que barbey appelle la nature humaine) dans son univers de chute et de la laisser se mouvoir en la peignant avec la force d'un moi conscient de sa superiorite. Dans ce monde qui ignore le juste milieu, les personnages legendaires nous entrainent avec eux dans leur action militaire et irreversible. Leur acharnement contre la fatalite nous seduit par sa beaute esthetique et nous precipite avec eux dans un monde jusque-la enfoui - et oublie - dans la memoire humaine. L'ecriture legendaire, ecriture de tous les defis, est une revolte contre l'oubli, le temps et l'iniquite de l'histoire. Elle defie les hommes et leurs lois pour egaler dieu et finalement le defier a son tour. Ainsi, la litterature ne peut acceder au titre de legende que grace a la distinction que lui donnent la force de son style et l'originalite de ses sujets.

  • Titre traduit

    The legend in barbey d'aurevilly's novels and short stories


  • Résumé

    The function of narration's agents is to valorize the aurevillian narrative opposing it to the ordinary reality by its unusual - consequently legendary - aspect and thus to take the listener-reader's attention. The combination of landscape and writing takes part in legendary discourse's elaboration for normandie plunges us into a civil and historical discorder. Then geographical space becomes a historical space. Wounds are still bleeding ; therefore writing must immortalize the end of a hole social class. The legends' creator stops the course of time and makes this epoch eternal. The legend has to place human soul (or what barbey calls human nature) in its fall universe and let it move itself, painting it with the strength of an ego conscious of his superiority. In this world which ignores the happy medium, legendary characters drive us with them in their militant and irreversible action. Their relentlessness against fatality seduces us by its esthetic beauty and plunges us with them in a world up to then buried - and forgotten - in human memory. Legendary writing, a writing of every defiance, is a revolt against forgetting, time and the iniquity of history. It braves men and their laws so as to equal god and finally braves him too. Litterature may have access to the grade of legend only thanks to the distinction which can be obtained by the strength of style and the originality of subjects.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (450 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 437-449

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.