Sélection et mode d'action de Trichoderma et de Basidiomycètes lignivores, antagonistes de l'Armillaire (Armillaria ostoyae (Romagn. ) Herink) en vue de leur utilisation comme agents de lutte biologique contre le pourridie du pin maritime

par Jean-Philippe Gallet

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales

Sous la direction de Bernard Taris.

Soutenue en 1994

à Bordeaux 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'amillaire (Amillaria ostoyae) manifeste une activité pathogène vis-à-vis du pin maritime (Pinus pinaster) extrêmement dommageable. Parmi les méthodes de lutte étudiées, la lutte biologique semble être applicable dans le massif forestier de Gascogne. Elle a fait l'objet de notre étude. L'activité antagoniste d'isolats de Trichoderma harzianum a été évaluée vis-à-vis de l'amillaire. Ceux-ci, montrant une certaine efficacité in vitro et in situ, n'assurent qu'une protection temporaire de jeunes pins dans un système d'inoculation contrôlée en pépinière. La recherche de champignons de l'ordre des basidiomycètes, lignivores et antagonistes a été entreprise au niveau du massif forestier. Une campagne de récolte a permis de récupérer divers isolats. Parmi ceux-ci, les basidiomycètes responsables de pourriture blanche manifestant une forte activité lignivore ont été retenus. Une méthode pour quantifier leur activité antagoniste in vitro a été mise au point puis appliquée à l'ensemble des isolats sélectionnés précédemment. Pour les plus efficaces, une étude de leur activité antagoniste en conditions semi-naturelles a été effectuée. Quatre basidiomycètes Bjerkandera adusta, Gymnopilus spectabilis, Hygrophoropsis aurantiaca et Hypholoma fasciculare peuvent coloniser le bois rapidement en conditions non stériles. De plus, ils sont capables d'éliminer l'inoculum d'amillaire présent dans la racine. Les phénomènes intervenant dans l'expression des activités antagonistes et lignivores ont été étudiés. La production d'enzymes, de toxines a été révélée lors de confrontations entre l'amillaire et différents basidiomycètes (Bjerkandera adusta, Coriolus versicolor, Gymnopilus spectabilis et Hypholoma fasciculare en milieu liquide. L'activité mycoparasite de certains de ces isolats vis-à-vis du pourridié a été démontrée. L'étude des activités enzymatiques impliquées dans la dégradation du bois de pin a été effectuée. Pour Bjerkandera adusta, Gymnopilus spectabilis, Hydrophoropsis aurantiaca et Hypholoma fasciculare, les systèmes ligninolytiques sont plus efficaces que ceux de l'amillaire. Le pourridié se caractérise par sa production en activité pectinase supérieure à celle observée chez les autres champignons.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 190 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 1994-322
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 2360
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.