Organisation de l'espaceur intergenique de l'adn ribosomique nucleaire du frene commun (fraxinus excelsior). Exploitation du polymorphisme moleculaire en reconnaissance d'especes

par Sylvain Jeandroz

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Alain Pugin.

Soutenue en 1994

à Besançon .


  • Résumé

    L'organisation des genes codant pour les arn ribosomiques nucleaires et plus particulierement de l'espaceur intergenique est etudiee chez deux especes du genre fraxinus: f. Excelsior l. Et f. Oxyphylla bieb. Les cartes physiques des deux especes sont construites pour les endonucleases bamhi, ecori, ecorv et saci a l'aide de sondes heterologues. Un type d'unite apparait uniquement chez f. Oxyphylla, il porte un site de restriction ecori supplementaire situe dans l'espaceur intergenique et permet de differencier les deux especes. Chaque type d'unite montre des variations de longueur. La taille de l'unite d'adnr est determine par l'endonuclease ecorv. Elle varie de 11 kb a 14,5 kb. Une region de 6,8 kb (clone pe1g12) correspondant a l'espaceur intergenique (igs) de f. Excelsior a ete isolee et partiellement caracterisee. Nous observons la presence de deux familles de sous unites repetees delimitees par des sites de restriction pour l'enzyme haeiii. Ces sous unites de 33 bp et 40 bp ont ete sous clonees et sequencees. Les deux familles partagent une sequence commune de 23 bp. Elles representent environ 70% de l'igs. Une organisation de l'igs de f. Excelsior est proposee. La combinaison enzyme/sonde, ecori/pe1g12 permet de differencier chaque espece par un profil autoradiographique propre. Nous avons utilise ces profils espece-specifique comme references pour comparer des frenes d'une zone ou les deux especes f. Excelsior et f. Oxyphylla coexistent. Nous revelons des cas d'introgression du genome de f. Oxyphylla chez f. Excelsior qui ne sont pas detectables par l'utilisation des caracteres morphologiques. Les sous unites repetees de l'igs de f. Excelsior sont utilises comme sonde et mettent en evidence des homologies de sequences entre l'igs de f. Excelsior et celui de f. Oxyphylla. Mais non avec ceux de f. Ornus ou f. Americana


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (79 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.68-78

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SCI.BESA.1994.22
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.