La représentation sociale du temps à travers l'étude d'une pratique artistique : l'installation et "le temps qu'il fait"

par Pascale Ancel

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Bruno Péquignot.

Soutenue en 1994

à Besançon .


  • Résumé

    Chaque société développe une certaine représentation du temps qui s'inscrit dans les activités sociales. L'évolution de la science et des techniques modifie notre rapport au temps. Il apparait éclaté, fragmenté. En tant que produit social, l'art traduit le mode d'appréhension de la réalité. Aujourd'hui, les artistes-plasticiens utilisent le temps comme un matériau ordinaire pouvant être travaille. L'installation, discipline artistique dont l'émergence remonte aux années 60, se construit d'objets "vulgaires", de fragments de réalité utilises comme équivalents plastiques. A la façon des cubistes avec l'objet, les artistes pratiquent l'installation en se saisissant du temps. Ils le décomposent, le manipulent pour produire une composition inédite. L'œuvre d'art comme outil de connaissance du social, permet d'étudier les phénomènes sociaux à partir d'un modèle cristallise. Ce travail tente de dégager la "forme" temporelle qui distingue notre société, forme partagée par tous a un moment donne et qui sert de référence aux constructions mentales. En admettant une homologie de structure entre l'appréhension collective du temps et sa représentation artistique, et en replaçant l'œuvre dans son contexte social, il est possible de découvrir une forme temporelle, un cadre d'expériences individuelles et collectives. A partir des travaux de Christian Boltanski, Daniel Buren et Sarkis, l’étude confirme une appréhension "intensive" et qualitative du temps.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1997 par l'Harmattan à Montréal, Paris

Une représentation sociale du temps : étude pour une sociologie de l'art


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (361 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.348-361. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.1994.1025
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Droit Economie Gestion (Besançon).
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MFiche 223/3216
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1997 par l'Harmattan à Montréal, Paris

Informations

  • Sous le titre : Une représentation sociale du temps : étude pour une sociologie de l'art
  • Dans la collection : Logiques sociales
  • Détails : 1 vol. (205 p.)
  • ISBN : 2-7384-4918-2
  • Annexes : Bibliogr. p. [199-206]
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.