La reponse de la glotte a l'hyperventilation passive par ventilation positive intermittente delivree par voie nasale chez l'homme normal a l'eveil et dans le sommeil

par Vincent Jounieaux

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Bernard Duron.

Soutenue en 1994

à Amiens .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons etudie la dynamique de la glotte en reponse a une hyperventilation passive par ventilation positive intermittente par voie nasale (vppin) chez 7 sujets volontaires sains, a l'eveil et au cours d'un examen polysomnographique de sommeil. L'enregistrement polysomnographique classique (eeg, emgsous-mentionnier & eog) s'accompagnait de l'enregistrement simultane des parametres ventilatoires (emg#d#i, pression d'insufflation, flux aerien buccal, mouvements thoraciques & abdominaux, volume courant, sao#2 & petco#2). Nous observions et enregistrions, en continu grace a un fibroscope sus-glottique, les mouvements des cordes vocales en reponse a une augmentation progressive de la ventilation mecanique delivree. La mise au repos des muscles respiratoires par la vppin s'accompagne d'une reduction du calibre glottique, qui s'amende toujours lors de la reapparition d'une activite musculaire inspiratoire. L'augmentation progressive de la ventilation mecanique delivree (ved) entraine une adduction progressive des cordes vocales a l'eveil comme dans le sommeil. Nous avons pu egalement observer des apnees et des respirations periodiques d'origine glottique. La diminution progressive du calibre de la glotte en reponse a la vppin s'accompagne d'une augmentation des resistances a l'insufflation et d'une diminution de la ventilation effective des sujets. L'hypocapnie induite par l'hyperventilation est, a l'evidence, un des facteurs controlant la reponse glottique. En effet, l'adjonction de co#2 a l'air inspire sans modifier la ved entraine une abduction significative des cordes vocales. Cette reponse depend egalement de facteurs mecaniques sus-glottiques puisque l'augmentation du debit d'insufflation (vcd/ti), a ved constante et pour une meme petco#2, s'accompagne d'une adduction des cordes vocales. La diminution du calibre glottique en reponse a la vppin varie aussi en fonction des etats de vigilance. L'adduction active des cordes vocales en reponse a la vppin permet une autoregulation de l'hyperventilation et donc de l'hypocapnie imposee. Ce reflexe glottique de protection depend de mecanismes multiples, chimiques, mecaniques sus-glottiques et comportementaux

  • Titre traduit

    Effects of nasal intermittent positive pressure hyperventilation on the glottis in normal subjects during wakefulness and sleep


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 163 P.
  • Annexes : 134 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1994AMIES038
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.