Sociologie des paysans dans la litterature francaise (18eme-19eme siecle)

par Marie-Caroline Vanbremeersch

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Van Thao Trinh.

Soutenue en 1994

à Amiens .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les paysans occupent une place a part dans la structure sociale francaise, marquee par la condamnation. Leur representation traditionnelle oscille entre l'image du "sauvage de l'interieur" et celle d'une idylle champetre dont la pastorale constitue le paradigme litteraire. Le 18eme siecle. Ebranle dans ses structures et ses hierarchies, va faire eclater cette symbolique trop simplifiee en faisant emerger dans le roman un "paysan problematique". Anticipant la sociologie des paysans, le roman exerce une fonction de connaissance qui fait apparaitre les nouvelles problematiques du lien paysan-societe. A la fois document et ensemble de propositions qui s'offrent en modele a l'imaginaire social contemporain, le roman apparait comme un outil para-sociologique revelateur de l'evolution des representations sociales francaises concernant les paysans. La periode 1734-1884 sera particulierement feconde a cet egard. Jalonnee par les "romans paysans" de marivaux. Retif de la bretonne et balzac, elle explore l'ambivalence et les tensions des relations entre les paysans et les societes urbaines. Au coeur des problematiques nouvelles, l'idee de nation et celle d'embourgeoisement. Les romans de parvenus construisent une reference nationale en soulignant les capillarites multiples entre ville et campagnes. Les romans de balzac reprennent et amplifient le theme en faisant du developpement rural un enjeu de la nation. La campagne de balzac est peuplee de paysans car sa modernisation passe par la modernisation des paysans, c'est a dire aussi leur assimilation par les referents urbains.

  • Titre traduit

    "sociology of peasants in the french literature "(eighteenth-nineteenth century)


  • Résumé

    Peasants take up a place apart, doomed, in the french social structure. Their traditional representation oscillates between the image of the "savage inside the country" and the one of a rustic idyll of which the pastoral constitutes the literary paradigm. Shaken in its structures and hierarchies, the 18th century will make this over-simplified symbolic blow up, bringing to light a "problematic peasant" in the novel. Anticipating the sociology of peasants, the novel has a function of knowledge which reveals the new problematics of the peasant-society relation. Both a document and a range of propositions available as a pattern to the social contemporary imaginary, the novel appears as a parasociologie tool revealing the evolution of the french social representations of peasants. The 1734-1844 period will be especially fertile in it. Marked out by the "peasants novels" of marivaux, retif de la bretonne and balzac, it explores the ambivalence and the tensions of the relations between peasants and the urban societies. In the centre of new problematics, lay the ideas of nation and access to middleclass. Parvenus'novels make up a national reference by highlighting the multiple capillarities between town and country. Balzac's country is peopled with peasants, for its modernization depends on the peasant's, i. E on their assimilation by urban references too.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.