Les molécules de classe I du complexe majeur d'histocompatibilité : molécules accessoires de l'activation des lymphocytes T murins

par Nathalie Amirayan

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Patrick Machy.

Soutenue en 1994

à Aix-Marseille 2 , en partenariat avec Université d'Aix-Marseille II. Faculté des sciences (autre partenaire) .


  • Résumé

    La reponse immunitaire est le fruit d'un dialogue intermoleculaire: le tcr qui assure la specificite de la reponse reconnait l'ag en association avec les molecules du cmh. Simultanement les co-recepteurs cd4 ou cd8 reconnaissent la partie monomorphe des molecules de classe ii ou de classe i du cmh, respectivement. Parallelement, les molecules dites accessoires transmettent des signaux de co-stimulation apres engagement avec leur ligand specifique. L'ensemble de ces phenomenes necessite un etroit controle pour eviter les reactions excessives. Les molecules de classe i exprimees a la surface des lymphocytes t murins, pourraient aussi intervenir au cours de ces etapes regulatrices. En effet, les ac specifiques des domaines alpha 1 et alpha 2 de ces molecules inhibent la proliferation des lymphocytes t, en reponse primaire uniquement. Ces resultats suggerent que les molecules de classe i, comme d'autres molecules accessoires ne sont plus necessaires au cours des reponses secondaires. A l'aide de souris transgeniques dont les cellules expriment les molecules de classe i qa-2, ancrees dans la membrane par un phosphatidyl inositol, on a mis en evidence que les parties intracytoplasmique et transmembranaire des molecules de classe i ne sont pas impliquees dans la transmission du signal. Il semblerait donc que les molecules de classe i soient associees par leur domaine extracytoplasmique a une ou plusieurs autres molecules qui transmettent ce signal. La fixation des ac sur ces molecules de classe i induirait la dissociation avec cette ou ces molecule(s) en cis empechant ainsi la transmission du signal. De plus, la presence des molecules de classe i lors de la signalisation induite par les molecules thy-1 semble indispensable, ce qui implique que les molecules thy-1 font partie d'un complexe multimoleculaire forme par les molecules de classe i et la ou les molecule(s) transmettant le signal. D'autre part, les ac diriges contre les molecules de classe i semblent inhiber l'etape d'activation de la pkc car les etapes en amont telles que le flux calcique ou la phosphorylation precoce des tyrosines sont normaux alors que tous les evenements qui suivent l'activation de la pkc sont inhibes en presence des ac diriges contre les molecules de classe i. L'ensemble de ces resultats nous montre que les molecules de classe i jouent effectivement un role au cours de l'activation des lymphocytes t murins, en formant un complexe multimoleculaire capable de transmettre des signaux aux cellules t

  • Titre traduit

    Major histocompatinility complex class I molecules: as accessory molecules for murine T lymphocyte activation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 141 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f. 95-141

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 24579
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.