Hydrolyse enantiosélective d'époxydes racémiques par des champignons filamenteux : une nouvelle voie d'accès à des époxydes optiquement purs

par Sandrine Moreau

Thèse de doctorat en Chimie organique

Sous la direction de Roland Furstoss.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons étudié une nouvelle voie d'accès à des époxydes aromatiques optiquement purs basée sur la mise en oeuvre d'un dédoublement microbiologique de composés racémiques. Une étude exploratoire sur plusieurs microorganismes nous a permis de sélectionner deux champignons filamenteux, aspergillus niger et beauveria sulfurescens. . Ces champignons sont enantiocomplémentaires et permettent d'obtenir à volonté l'un ou l'autre des enantiomères de l'oxyde de styrène. Une étude du mécanisme des enzymes (époxyde hydrolases) impliquées dans les réactions de biohydrolyse a mis en évidence la différence de régiosélectivité de l'hydrolyse selon le microorganisme utilisé. Un certain nombre d'oxydes de styrène substitués ont été étudiés et conduisent à l'obtention d'époxydes aromatiques optiquement actifs après réaction de biohydrolyse. De plus, compte tenu des régio- et des enantiosélectivités différentes observées pour chacun des deux microorganismes, il est possible d'obtenir dans un grand nombre de cas l'un ou l'autre des enantiomères du substrat. Un modèle du site actif de chacune des deux époxydes hydrolases impliquées a également été proposé


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (235 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 227-235

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 23954
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.