Mycoplasmes et VIH : développement d'outils de détection et étude épidémiologique transversale

par Rémi Kovacic

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Roland Rosset.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these decrit une etude du role potentiel des mycoplasmes lors des infections par le virus de l'immunodeficience humaine (vih). Apres avoir mis au point des tests de detection bases sur l'amplification de sequences de l'adnr 16s, nous avons realise une etude epidemiologique transversale pour rechercher plusieurs especes de mycoplasmes dans le sang de differentes populations infectees ou non par le vih. Seul mycoplasma fermentans, parmi les six especes recherchees, etait present de facon significative dans le sang, mais de facon equivalente dans les differentes populations (environ 10% des cas). Nous avons montre par ailleurs que ce mycoplasme pouvait causer des infections chroniques asymptomatiques chez les macaques et qu'il etait detecte dans le sang de facon intermittente pendant au moins deux ans. Des interactions firectes mycoplasmes-vih semblent peu probables dans la mesure ou la charge en mycoplasmes est faible. Ces resultats n'excluent cependant pas que des mycoplasmes puissent agir de facon indirecte sur le cycle infectieux du vih, notamment par leurs effets immunomodulateurs. Ces effets potentiels sont en cours d'etude, notamment en prenant le macaque comme modele, grace a des experiences de co-infection mycoplasmes-siv


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 174 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f. 173-174

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 23851
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.