Inhibition du virus de l'immunodéficience humaine par des analogues de nucléotides et des oligonucléotides antisens encapsulés dans les immunoliposomes

par Olivier Zelphati

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Lee D. Leserman.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les analogues de nucleosides et les oligonucleotides antisens presentent un grand interet pour lutter contre le vih du fait de leur specificite d'action sur des etapes du cycle de replication. Cependant, ces agents antiviraux ont une efficacite reduite en raison d'une degradation par des composes seriques, d'un acces reduit a l'interieur de la cellule, d'une phosphorylation anabolique limitante (pour les analogues de nucleosides) et du manque de livraison vers une cellule cible. Pour y remedier, nous avons utilise des immunoliposomes comme systeme de transport de ces molecules. Nos resultats montrent qu'il est possible de proteger, d'une part, et de delivrer specifiquement a l'interieur des cellules infectees, d'autre part, des molecules biologiquement actives qui inhibent alors la replication du vih. Les experiences realisees nous ont permis egalement de mettre en evidence les differents mecanismes d'action des oligonucleotides antisens sur la replication du vih en fonction de la nature chimique de l'oligonucleotide et du modele d'infection. Nous avons montre que: les 2', 3'-didesoxyuridines phosphorylees sont actives contre le vih dans des cultures cellulaires lorsqu'elles sont delivrees par des immunoliposomes. L'etape limitante pour l'activite de ces molecules non phosphorylees est la premiere phosphorylation les oligonucleotides phosphodiesters encapsules dans des immunoliposomes sont proteges de la degradation due aux nucleases extracellulaire les oligonucleotides et les 2', 3'-didesoxyuridines phosphorylees ont acquis la specifite de l'anticorps couple a la surface des liposomes les oligonucleotides phosphorothioates libres en solution interferent sur les etapes de fixation et d'entree du virus dans la cellule quelque soit leur sequence les oligonucleotides phosphorothioates ( ou b) encapsules dans des immunoliposomes inhibent de facon non specifique l'activite de la transcriptase inverse les oligonucleotides phosphodiesters ( ou b) inhibent specifiquement la transcription inverse par un mecanisme qui ne depend pas de l'activite de la rnase h les oligonucleotides phosphorothioates en conformation b inhibent de maniere specifique la synthese des proteines virales par un mecanisme dependant de l'activite de la rnase h

  • Titre traduit

    Inhibition of human immunodeficiency virus by analogues of nucleotides and antisense oligonucleaotide encapsulated in immunoliposomes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (148 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 112-148

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : L23703
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.