‬Contrôle homéotique de la morphogenèse chez Drosophila melanogaster : identification et caractérisation de gènes effecteurs de la protèine ultrabithorax

par Yacine Graba

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Jacques Pradel.


  • Résumé

    Les genes homeotiques controlent l'etablissement du patron metamerique diversifie de l'embryon en initiant des programmes developpementaux distincts. Ils codent pour des facteurs de transcription qui possedent un domaine tres conserve, l'homeodomaine, responsable de l'interaction avec l'adn, et par la meme reconnaissent des motifs nucleotidiques tres proches. Il y a un paradoxe tres reel entre la similitude des proprietes de la plupart des proteines hom-c et la specificite d'action des genes homeotiques dans l'animal entier. L'identification des genes cibles des proteines homeotiques permettra surement de definir les fonctions biologiques (cellulaires) qui sont necessaires a la traduction de l'information positionnelle delivree par les genes homeotiques en processus de morphogenese, et d'apprehender les mecanismes moleculaires de la specificite d'action des genes homeotiques. Nous avons developpe une approche moleculaire directe, basee sur le clonage de fragments d'adn genomique associes in vivo a la proteine ultrabithorax (ubx), pour identifier des effecteurs de l'homeogene ubx. Plusieurs sequences-cibles ont ete analysees et ont permis l'identification de deux nouveaux genes effecteurs de genes homeotiques, scrabrous (sca) et dwnt-4. Sca code pour une proteine secretee dont la fonction est requise dans des processus de communication cellulaire pendant la neurogenese. Dwnt-4 est un nouveau membre de la famille wnt. Il agit en aval des genes homeotiques pendant la morphogenese de l'intestin, mais il est egalement requis, plus tot dans le developpement, pour la differentiation intra-segmentale de l'embryon. Par ailleurs, l'analyse genetique du gene modulo (mod), modificateur de bigarrure et donc implique dans le controle de la structure et de l'activite de la chromatine, montre que le gene est sous controle homeotique, et qu'il est necessaire pour la morphogenese de nombreux tissus. Mod est le seul exemple connu de genes effecteurs d'homeogenes dont la fonction est de controler la structure et l'activite de la chromatine. Enfin, une analyse, forcement incomplete et provisoire, de ce que l'on peut apprendre de l'identification recente d'un nombre encore restreint de genes agissant en aval des genes homeotiques, est presentee


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 152 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f. 142-152

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 23088
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.