Analyse spatio-temporelle des peuplements phytobenthiques de substrat meuble de l'étang de Thau (Hérault, France)

par Maryse Gerbal

Thèse de doctorat en Écologie

Sous la direction de Marc Verlaque.


  • Résumé

    L'etude du macrophytobenthos de substrat meuble de l'etang de thau (mediterranee) s'inscrit dans le cadre du programme de recherches ecothau. L'ensemble des substrats meubles a ete echantillonne en automne 1986. L'exploitation des donnees repose sur la cartographie, l'estimation de la biomasse totale et de celle des principales especes, ainsi que sur l'analyse des facteurs de differenciation du phytobenthos. La dynamique saisonniere a ete analysee entre octobre 1985 et octobre 1986 dans le secteur est (parcs conchylicoles et etang des eaux blanches). La vegetation possede une richesse specifique elevee (74 macrophytes sur substrat meuble et 167 taxons au total). Les peuplements possedent une physionomie diversifiee et originale comparativement a ceux des autres etangs mediterraneens, originalite accentuee par la presence d'especes exotiques comme sargassum muticum. La biomasse automnale totale est elevee: 100752006 tps, soit en moyenne 2. 360. 5 tps/ha dans la zone effectivement couverte par la vegetation. Elle est dominee par les florideophyceae (67%) et les zostera (22%). Les gracilaria, agarophytes d'interet commercial, en representent environ 30% mais, dispersee dans l'etang, leur biomasse reste en general inferieure a celles des champs exploites dans le monde. Dans le secteur est, les variations saisonnieres de la biomasse sont significatives, avec un minimum en octobre et un maximum en juin. La repartition des peuplements est determinee par la profondeur, l'hydrodynamisme, les apports du bassin versant (eau douce, sels nutritifs, polluants) et les entrees d'eau marine. Ces facteurs maintiennent un niveau d'equilibre variable suivant les secteurs: absence de phytobenthos dans la zone centrale profonde, peuplements permanents a halopitys incurvus et a zostera marina avec une biomasse importante (3. 630. 9 tps/ha) a l'ouest, peuplements heterogenes et instables avec une biomasse plus faible (1. 420. 4 tps/ha) a l'est. Globalement, l'etat du phytobenthos temoigne d'une certaine qualite du milieu et les ulvales (ulva, monostroma) qui representent moins de 10% de la biomasse automnale, sont localisees au voisinage des ports et dans l'etang des eaux blanches. Toutefois, leur progression d'une annee a l'autre, alliee a une chute de la richesse specifique, peut traduire une degradation locale du milieu


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 241 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f. 199-214

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Endoume). Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU). Institut Pythéas.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D-348
  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 23086
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.