La synthèse peptidique en phase solide appliquée aux neurotoxines de scorpions : assemblage et renaturation de la toxine VII de Tityus serrulatus ; études des relations structure-activité de la kaliotoxine d'Androctonus mauretanicus mauretanicus

par Régine Romi

Thèse de doctorat en Neurobiologie

Sous la direction de Jurphaas Van Rietschoten.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous avons étudie les relations structure-fonction de deux neurotoxines de scorpions a l'aide de la synthèse peptidique en phase solide. La toxine 7 (TS7) de tityus serrulatus possède la particularité d'être active aussi bien sur les canaux na de mammifères que sur ceux d'insectes. Les 61 résidus de la TS7 ont été assembles et les 4 ponts disulfures formes, selon différents protocoles. Dans le meilleur des cas, moins de 21 pour cent des chaines polypeptidiques sont correctement assemblées et possèdent, après réoxydation, une activité toxique égale à 1,3 pour cent de celle de la toxine naturelle. Par ailleurs, après réduction, renaturation et réoxydation, la TS7 naturelle ne retrouve que 3 pour cent de son activité toxique. Il semble donc que la forme réduite de TS7 ne puisse retourner spontanément à l'état natif. Nous avons synthétisé deux formes de la kaliotoxine (KTX) d'androctonus mauretanicus M. : avec l'extrémité C-terminale carboxylee (KTX(1-37)) ou amidée. Apres réoxydation, ces deux formes possèdent des propriétés de toxicité et de blocage des canaux K actives par le Ca comparables à celles de la toxine naturelle. Cependant, en comparant leurs propriétés physico-chimiques à celles de la KTX naturelle, nous avons mis en évidence, chez celle-ci un résidu de lysine supplémentaire en position C-terminale; la séquence de la KTX (1-38) a été ensuite confirmée par synthèse. Nous avons déterminé l'appariement des trois ponts disulfures: ils sont homologues a ceux de la charybdotoxine et de l'ibériotoxine. Sur des préparations de synaptosomes de cerveau de rats, le dérivé KTX (1-37) radio-iode se fixe sur les canaux k dependant du potentiel. Des peptides synthétiques courts, comprenant la region C-terminale (26-32) de la KTX, entrent en compétition avec le KTX (1-37) radio-iodee; depourvus d'activité toxique, ils empêchent, cependant, l'expression de l'activité létale de la KTX et le blocage, par la KTX, des canaux K actives par le Ca. Le motif (26-32) constitue donc un sous-site d'interaction de la KTX sur les canaux K, de faible affinité, probablement commun a l'ensemble des toxines de scorpions de cette famille, car fortement conservé

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (131 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 114-131

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 135 480
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.