Contribution à l'étude de la traduction : la métaphore du français au grec et du grec au français

par Alexios Kafkalidis

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Joëlle Gardes.

Soutenue en 1994

à Aix-Marseille 1 .


  • Résumé

    La metaphore dan une langue constitue une des specificites de celle-ci et le role du traducteur consiste a decouvrir son equivalent (eventuel) dans la langue traduite. Orale pendant des millenaires, la traduction a pris sa forme actuelle avec l'avenement de la civilisation ecrite a la renaissance. Dans les annees 50 la traduction devient une discipline indispensable, destineee a assurer une communicatio n correcte entre des messages et des cultures differentes. Il va de soi que sous cet angle l'objet entrepris deviendrait particulierement vaste. Nous nous limitons donc dans cette presente etude d'examiner l'echange metaphorique que peut no us offrir les langues francaise et grecque. Sans doute l'objectif de la traduction est celui d'etre le plus possible, fidele au vouloir dire de l'emetteur du texte de la langue de depart. Mais faut-il percevoir des limites dans les possibilites de rendre la metaphore dans les structures de la langue d'arrivee. En adoptant le degre de fidelite d'une traduction portant autant sur le vouloir dire de l'auteur que sur les structures de la langue d'arrivee, nous allons evoquer l'oeuvre de trois poetes (kalvos a. , seferis g. , baudelaire ch. ).

  • Titre traduit

    "essay on translation. The concept of the metaphor from french to greek and vice versa


  • Résumé

    One of the particularities of the language is using metaphors and the problem is if they can be translated from one language into another. Beginning from the renaissance, translation took its final form by this very period and increases constantly its fundamental purpose y reassuring the relation of several messages and different cultures. Under this perspective we'll concentrate our endeavour on the possibilities to study the concept of metaphor from french to greek and vice versa. Although one of the targets of translation is to keep a degree of high fidelity towards the message of the first language, we must limit our selves according to the possibilities which gave us the structures of the second. That's why fidelity must be seen under the perspective of two parameters : the first is the communication of the very message of the author and the second is the respect of the structure and the whole function of the second language. In our essay we'll try to keep this balance between french and greek by referring our statements to three poets (kalvos a. , seferis g. , baudelaire ch. )

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 326 p
  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.