Les groupes de consonnes : problématique de la segmentation et variabilité acoustique

par Christine Meunier

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Mario Rossi.

Soutenue en 1994

à Aix-Marseille 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail a pour objet de mettre en evidence les phenomenes de variabilite acoustique specifiques au sein des groupes de deux consonnes en francais. La definition de l'ensemble des consonnes, recherchee en un prremier temps selon des criteres acoustiques, s'avere etre de nature formelle. Les consonnes sont en contraste syntagmatique avec les voyelles dans le cadre de la syllabe. Cette definition suppose qu'une analyse acoustique de l'ensemble des consonnes met en comparaison des unites tres heterogenes d'un point de vue acoustique. Un classement des groupes de consonnes est propose en fonction des classes de consonnes acoustiquement homogenes. L'exercice de segmentation et d'etiquetage d'une base de donnees de sons du francais entraine une approche specifique des phenomenes de variation acoustique. Des indices de segmentation (mode d'articulation et mode de phonation) sont opposes a des indices lies a la coarticulation (lieu d'articulation). La distinction de ces deux types d'indices conduit a l'elaboration d'une methodologie specifique concernant l'analyse acoustique. Les corpus permettent d'analyser les groupes de consonnes en mots isoles, en mots integres dans une phrase et en joncture de mots. Les resultats de l'analyse acoustique mettent en evidence deux classes primaires de groupes de consonnes: les groupes comprenent une consonne vocalique et ceux n'en comprenant pas. Les consonnes vocaliques jouent un role regulateur, en subissant systematiquement les effets assimilatoires et en regularisant les variations temporelles. Dans les groupes sans consonne vocalique, les phenomenes de variations sont presents mais irreguliers. Si les groupes de consonnes ne fonctionnent pas comme une unite acoustique, leur organisation acoustique n'est pas non plus "aleatoire". La realite est sans doute intermediaire : les groupes de consonnes fonctionnent plutot en deux classes acoustiques majeures.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 475 ff
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Laboratoire Parole et Langage (Aix-en-Provence). Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 94 MEU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.