Facteurs impliqués dans le développement de la signature olfactive individuelle chez les nouveau-nés ovins et caprins

par Alain Romeyer

Thèse de doctorat en Eco-éthologie et biologie des populations

Sous la direction de Pascal Poindron.

Soutenue en 1993

à Tours .


  • Résumé

    L’objet de ce travail était de déterminer quels facteurs contrôlaient le développement de la signature individuelle d'agneaux nouveau-nés, ainsi que les mécanismes de la sélectivité maternelle chez la chèvre. Chez les ovins, l'étude d'agneaux jumeaux dizygotes et monozygotes montre que l'odeur de l'agneau responsable de la sélectivité maternelle est principalement d'origine génétique. Cependant, des facteurs environnementaux, peut-être d'origine maternelle, peuvent moduler cette odeur, notamment lorsque les facteurs génétiques sont maintenus constants. Par contre, le liquide amniotique ne paraît pas être une source potentielle de l'odeur individuelle de l'agneau. Enfin, des odeurs artificielles appliquées aux agneaux dès leur naissance ne peuvent masquer les odeurs individuelles des agneaux et s'y substituer pour permettre l'acceptation d'agneaux étrangers porteurs de ces mêmes odeurs artificielles. Chez la chèvre, 2h30 de contact post-partum avec le chevreau suffisant à l'établissement d'un comportement maternel sélectif. Le déterminisme de cette sélectivité est en partie sous contrôle physiologique, puisqu'une stimulation génitale à des chèvres sélectives provoque l'acceptation de chevreaux étrangers. De plus, l'olfaction maternelle est primordiale pour l'établissement d'un lien exclusif. D'autre part, les facteurs d'origine maternelle (léchage, allaitement) supposés jusqu'alors être responsables du rejet des chevreaux étrangers ne semblent pas en fait importants. En effet, leur absence n'empêche pas le rejet de chevreaux étrangers. Enfin, des chevreaux jumeaux dizygotes peuvent être discriminés l'un de l'autre, et aussi d'un chevreau étranger. Ceci suggère que l'odeur du chevreau serait, comme celle de l'agneau, au moins en partie d'origine génétique

  • Titre traduit

    Factors involved in the development of the individual olfactory signature of newborn lambs and goat kides


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 233 p.
  • Annexes : 279 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS-1993-TOUR-4008
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.