Particules chimères GAG-V3 du virus de l'immunodéficience humaine de type 1 : concepts, stratégie de construction, expression et purification

par Denys Brand

Thèse de doctorat en Pharmacie

Sous la direction de Francis Barin.

Soutenue en 1993

à Tours .

  • Titre traduit

    No title available


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La polyprotéine GAG (p55) du virus VIH-1, qui est capable de s'assembler sous forme particulaire, a été utilisée comme support autologue pour l'épitope neutralisant majeur de la glycoprotéine d'enveloppe virale gp120. Cet épitope majeur est situé dans la région variable V3 de la gp120. Malgré cette variabilité importante, nous avons montré que la séquence consensus de la boucle V3 représentative des souches de VIH-1 rencontrées en Europe ou en Amérique du Nord présentait une réaction antigénique croisée avec une grande variété de souches virales. En effet, un peptide correspondant à cette séquence a été reconnu par 94% des sérums provenant d'un panel de 358 individus infectés par le VIH-1 ayant des origines géographiques diverses (France, Antilles, Afrique). Nous avons substitué cette séquence V3 consensus à un épitope (acides aminés 196-228) de la protéine p24 à l'intérieur de la polyprotéine GAG. Pour cela, un gène gag modifié contenant des sites de restriction spécifiques et une délétion au niveau de l'épitope choisi pour l'insertion, a été généré par PCR en utilisant des amorces dégénérées. Un oligonucléotide synthétique codant pour la séquence V3 consensus a ensuite été inséré au niveau de l'épitope délété. La protéine chimérique GAG-V3 exprimée dans des cellules d'insecte à l'aide du système d'expression baculoviral s'assemble sous forme particulaire. Cette protéine chimérique est reconnue par les anticorps monoclonaux anti-V3 en western blot mais pas en immunomicroscopie. Ces résultats semblent indiquer que l'épitope de la p24 choisi pour l'insertion n'est pas exposé sur la polyprotéine GAG et, nous conduisent à proposer la mise en oeuvre de constructions différentes en utilisant la méthodologie originale que nous avons développée. Nos résultats confirment la possibilité d'utiliser la polyprotéine GAG comme protéine "porteuse" de séquences de la gp120 essentielles dans l'induction d'anticorps neutralisants tout en conservant sa capacité d'auto-assemblage.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 11 f. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPH-1993-TOUR-3803
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 905
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BIUM Tours 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.