Sur l'interface numérique-symbolique dans un schéma de supervision de systèmes dynamiques à l'aide de systèmes experts

par Naly Rakoto-Ravalontsalama

Thèse de doctorat en Automatique

Sous la direction de Joseph Aguilar-Martin.

Soutenue en 1993

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Cette thèse traite des fonctionnalités de l'interface numérique-symbolique, module quasi-indispensable dans le cadre de la supervision de systèmes continus en automatique. Ce mémoire est divisé en deux parties : la première est consacrée à la transformation numérique-symbolique (n/s) tandis que la seconde concerne l'utilisation conjointe de données hybrides i. E. , numériques et symboliques (n et s). Parmi les différentes méthodes de conversion n/s, une approche basée sur la conversion signal-symbole est proposée. Elle consiste à évaluer les signaux externes d'un système continu à travers plusieurs primitives préalablement définies. Ces primitives ou indices d'évaluation sont obtenues à partir de trois classes : l'histogramme, la forme générale du signal et les évènements particuliers. Appliquée a une boucle de régulation a placement de pôles, cette méthode permet de retrouver la position des pôles après classification des indices d'évaluation. Les résultats ont été obtenus par simulation à l'aide du logiciel de calcul Matlab. La seconde partie concerne un autre aspect de l'interface, l'utilisation conjointe de données numériques et symboliques (n et s). Ce travail s'est effectué dans le cadre du projet CEE-esprit 2428 Ipces dont le but final était la commande intelligente d'ateliers de fabrication d'écrans de télévision. Notre contribution concernait la phase de modélisation hiérarchique du système. A cet effet, une spécification par machine élémentaire a été développée. Elle tient compte de certaines propriétés classiques en automatique comme la commandabilité et l'observabilité. Par ailleurs, une distinction est faite entre les paramètres du processus et ceux relatifs au produit (l'écran tv). Enfin ces paramètres sont de trois types : numériques, symboliques et mixtes. Le modèle numérique, qui est de loin le meilleur, est utilisé dès que possible. L’approche symbolique, basée sur l'algèbre des signes étendue aux éléments disjoints, est retenue soit par manque d'information, soit à cause de l'aspect non quantifiable de certains paramètres. Le modèle mixte combine les deux types d'approche : la partie symbolique représente l'influence des autres données sur la variable numérique simulée, lui conférant un aspect de prédiction. Le système est alors simulé à l'aide du système expert g2 et les principaux résultats ont obtenus ont été valides sur le processus réel de fabrication d'écrans tv

  • Titre traduit

    On numeric-symbolic interface in the framework of dynamical systems supervision by means of expert systems


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [3]-127 p

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Moyens Informatiques et Multimédia. Information.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I-RAK
  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1993TOU30283

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MF-1993-RAK
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.