Syénites et pegmatites néphéliniques du complexe alcalin du Tamazeght (Haut Atlas de Midelt, Maroc)

par Bouchra Khadem Allah

Thèse de doctorat en Minéralogie

Sous la direction de FRANCOIS FONTAN.

Soutenue en 1993

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Nepheline syenites and pegmatites from the alcaline tamazeght intrusion (high atlas, morocco)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le massif alcalin de tamazeght (haut atlas, maroc) est principalement constitue de syenites nepheliniques, auxquelles, sont associees de nombreuses pegmatites riches en mineraux a elements rares. L'etude des syenites nepheliniques a permis de reconnaitre six familles, se repartissant en trois groupes: miaskitique, intermediaire et agpaitique. La composition chimique du pyroxene a montre que ces differentes familles sont issues d'un magma initial commun, differencie depuis les termes miaskitiques jusqu'aux agpaitiques par cristallisation fractionnee successive de magnetite- diopside- kaersutite- hedenbergite- mg hastingsite-aegyrine-augite, induisant une augmentation de la fugacite en oxygene et un enrichissement en volatils et elements incompatibles dans les termes les plus evolues. Six lignees de pegmatites ont ete reconnues, chacune etant rattachee genetiquement a une des syenites, et composee de plusieurs facies, uni ou plurizones. Pres de cinquante especes minerales ont ete decrites dans les pegmatites. Les mineraux accessoires a zr, ti, mn et t. R. Ont permis de subdiviser les pegmatites en trois groupes comme dans les syenites. La composition chimique du pyroxene et de certains mineraux accessoires a permis de suivre l'evolution de la composition en elements incompatibles des magmas a l'origine des lignees pegmatitiques. La repartition spatiale des pegmatites et de leurs syenites meres temoigne d'une differenciation centripede dans une chambre magmatique, dont le coeur serait situe a l'extremite sud du complexe

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (239-[8] p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1993TOU30226
  • Bibliothèque : Observatoire Midi-Pyrénées. Centre de documentation Sciences de l'Univers.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1993/OMP/0271
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.