Recherche d'une resistance aux caulimovirus par l'introduction du gene de la proteine de capside du virus de la mosaique du chou-fleur dans des plantes hotes

par Christine Hervé

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de PIERRE YOT.

Soutenue en 1993

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'introduction du gene codant pour la proteine de capside d'un virus dans le genome d'une plante hote peut conduire a la creation d'une resistance a l'infection virale. Ce resultat a ete obtenu pour de nombreux virus a arn mais n'a jamais ete teste pour des virus a adn. Le gene iv codant pour la proteine de capside du virus de la mosaique du chou-fleur (camv), un virus a adn double brin, a ete transfere dans des plantes hotes: nicotiana clevelandii, nicotiana benthamiana et brassica napus. Ce gene a ete clone dans des vecteurs d'expression de plantes et differentes methodes de transformation (agrobacterium tumefaciens, a. Rhizogenes et electroporation) ont permis de l'introduire dans le genome des plantes. Des analyses moleculaires ont montre que le gene iv etait present dans toutes les plantes transformees via les agrobacteries et dans 33 a 60% des plantes resistantes a l'agent selectif obtenues apres co-transformation par electroporation. Un transcrit correspondant au gene iv a ete detecte dans la plupart des plantes, alors que la proteine de capside elle-meme n'a pas pu etre mise en evidence. Les nicotianae transgeniques presentent un phenotype physiologique normal et sont fertiles, alors qu'un certain nombre de plantes de colza contenant le gene iv ont un phenotype anormal, notamment une sterilite partielle. Des inoculations, mecaniques ou par l'intermediaire de pucerons, avec le camv, ont ete realisees sur des descendants de plantes qui synthetisaient le transcrit de la capside. Ces tests preliminaires sur le colza ne permettent pas de conclure sur la protection conferee par le gene iv. Des conditions d'infection des nicotianae par un autre caulimovirus, le virus de la mosaique de la scrofulaire (fmv), ont ete determinees et permettent d'envisager des tests de protection heterologue


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 168 P.
  • Annexes : 355 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1993TOU30086
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.