Complexes polynucléaires du manganèse (II),(III), (IV). Synthèse, réactivité, propriétés magnétiques et structurales

par Sylvie Theil

Thèse de doctorat en Chimie bioinorganique

Sous la direction de Jean-Pierre Tuchagues.

Soutenue en 1993

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les resultats presentes dans ce memoire s'inscrivent dans le cadre de la modelisation du site de production d'oxygene du photosysteme 2. Neuf complexes du manganese ont ete prepares et etudies. L'oxydation par le dioxygene, en presence d'anions chlorures, de precurseurs a manganese (ii) renfermant les bases de schiff 3-meo-saldien, 3-meo-salept ou 3-meo-saldpt conduit aux complexes (mn#i#i#i(3-ch#3o-salen)(h#2o)cl),c#2h#4cl#2 (c#4), (mn#i#i#i(3-ch#3o-salen)(h#o)cl, 3h#2 o(c#5) et mn#i#i#i(3-ch#3o-salen)cl, c#2h#4cl#2 (c#7). Le mecanisme de degradation de ces ligands a ete etudie. C#4, c#5 et c#7 ont ete caracterises par diffraction des rayons x et leurs proprietes magnetiques ont ete analysees, conduisant a la mise en evidence de correlations magneto-structurales. Trois complexes (c#9 a c#1#1) presentant une formulation analogue: (mn#i#i#2l#n(ch#3coo)#2, ch#3oh)#2 (l#n=base de schiff renfermant un catecholate) ont ete isoles. La determination de la structure cristalline de c#9 illustre l'arrangement tetranucleaire lineaire resultant du pontage, par des oxygenes catecholates, de deux unites binucleaires equivalentes. Les proprietes magnetiques (rpe et variation thermique de la susceptibilite magnetique) indiquent une analogie structurale entre ces trois composes. Les complexes mn#i#i(pda), 1,5h#2o (c#1#2) et mn#i#i(pdal), h#2o (c#1#3) et celui a valence mixte ((hpda)mn#i#i#i(o)#2mn#i#v(pda)), 2h#2 o(c#1#4) ont ete prepares a partir de ligands tripodes tetradentes. Les interactions antiferromagnetiques faibles au sein de c#1#2 et c#1#3 sont caracteristiques d'especes mononucleaires associees par l'intermediaire d'un reseau de liaison hydrogene etendu. C#1#4 est caracterise par une interaction antiferromagnetique forte entre ions manganese (iii) et (iv) di-mu-oxo pontes (j=270 cm##1) et un signal rpe multiligne a seize raies semblable a celui observe pour le site a manganese du photosysteme 2

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol([2]- 236 f. -[17])

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1993TOU30078
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.