Production primaire et bactérienne en marais maritimes : Excrétion organique algale et utilisation par les bactéries

par Catherine M Legrand

Thèse de doctorat en Écologie. Hydrobiologie

Sous la direction de Jacques Capblancq.

Soutenue en 1993

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans la perspective de valoriser les marais maritimes de la cote atlantique, des experimentations visant a augmenter et a orienter la productivite naturelle ont ete conduites. Les interactions trophiques entre le phytoplancton et le bacterioplancton ont ete etudiees. L'importance de l'excretion algale, comme source de nutriments organiques pour les bacteries, a ete evaluee in vitro et en mesocosmes naturels et enrichis. L'etude in vitro de l'excretion algale de trois especes nanoplanctoniques montre qu'il s'agit d'un processus continu au cours des differentes phases de croissance. Bien que le mecanisme soit controle par l'intensite lumineuse et la photoperiode, les taux d'excretion algale varient selon les especes. La proportion de carbone organique excrete par rapport au carbone photoassimile depend de la taille des cellules algales et de leur etat physiologique. Les acides amines libres dissous produits par les especes algales constituent une source nutritive importante pour les bacteries des marais. De plus, les composes organiques excretes par la diatomee navicula filata sont susceptibles de soutenir la totalite de la production bacterienne. En mesocosmes, l'excretion algale constitue une source de carbone directement disponible pour les bacteries, la contribution de cette source nutritive a la production bacterienne est inversement proportionnelle a la richesse du milieu en matiere organique dissoute d'origine detritique. La comparaison de la contribution apparente des composes excretes a la production bacterienne entre les marais non enrichis et enrichis fait apparaitre que la production bacterienne n'est pas alimentee majoritairement par l'excretion algale en milieu enrichi par fertilisation minerale. Cette voie trophique est par contre predominante dans le cas des mesocosmes non enrichi ou enrichi par un apport organique. Il resulte de cette etude, que l'excretion algale est une voie de transfert significative de la matiere organique d'origine phytoplanctonique vers les bacteries. L'intensite de ce transfert depend des facteurs limitants de la production primaire et du niveau d'eutrophie du systeme

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 189 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Endoume). Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU). Institut Pythéas.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1993TOU30065
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.