Le quartier canonial de la Cathédrale Saint-Etienne de Toulouse

par Quitterie Cazes

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Yves Bruand.

Soutenue en 1993

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Le quartier des chanoines de la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse a été entièrement détruit entre 1799 et 1862. Par une enquête archéologique et archivistique, il est possible d'en retrouver les éléments constitutifs. Il était situé au nord de la ville, contre le rempart et à proximité de l'une des trois portes antiques de la cité. Le groupe épiscopal primitif a repris l'emplacement d'un ensemble culturel du haut empire. En 1073, l'évêque Isarn réforme le chapitre des chanoines, qui compte douze membres et est dirigé par le prévôt. A la fin du 11e s. , l'évêque entreprend la reconstruction de la cathédrale (à trois nerfs achevées par un massif occidental, et un chevet probablement tripartite) : de larges élévations en ont été étudiées. Vers 1100 intervient l'édification du cloitre qui reprend comme modelé celui de Moissac (alternance de supports simples et doubles, piliers médians et d'angle avec reliefs). Dans le même temps sont élevés les bâtiments communs des chanoines, à l'est du cloitre et adosses au rempart. L'ensemble, tout à fait exceptionnel, répond a un projet global et est achevé vers 1140. Les chanoines, à partir de la seconde moitié de 12e s. , habitent dans des maisons situées dans l'enceinte claustrale; elles ont un statut juridique particulier ; elles sont largement rebâties après le 17e s. ; deux seulement subsistent. Les chanoines sont enterrés en majorité dans le cloitre.

  • Titre traduit

    Canon's quarter of Saint-Etienne cathedral in Toulouse


  • Résumé

    The canon's quarter of the Saint-Etienne cathedral in Toulouse was entirely destroyed in the period extending from 1799 to 1862. Both an archeological and archivistic investigation shows that it is possible to rediscover its constitutive elements. It was located north of the town, against the rampart and near the city's three ancient doors. The original episcopal buildings teak the place of a ritual site of the early empire period. In 1703, the bishop Isarn reformed the chapter which counteol twelve members and was under the orders of a provost. At the end of the XIth century, the bishop undertook a reconstruction of the cathedral (three naves completed elevations of these buildings’ have been studied. Towards 1100 intervened the erection of the cloister which was built after the Moissac type (alternances of single and double supports, median and angle pillars with capitals) : it is the biggest canonical cloister of the south of France, and the earliest. At the same time were built the canon's community buildings, on the eastern side of the cloister, and backed against the rampart. This very exceptional group of buildings corresponded to an overall scheme

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1998 par C.A.M.L. à Toulouse

Le quartier canonial de la Cathédrale Saint-Etienne de Toulouse


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (393, 222 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 362-387

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre national de la recherche scientifique. Laboratoire France méridionale et Espagne. Bibliothèque méridionale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 664
  • Bibliothèque : Bibliothèque du Centre d'Histoire des techniques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T CAZ 2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1270
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1286
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1998 par C.A.M.L. à Toulouse

Informations

  • Sous le titre : Le quartier canonial de la Cathédrale Saint-Etienne de Toulouse
  • Détails : 1 vol. (194 p.)
  • Notes : Numéro spécial de : Archéologie du Midi Médieval. Supplément 2, 1998.
  • Annexes : Bibliogr. p. 180 -190
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?