Figeac au moyen age : les maisons du douzieme au quatorzieme siecle

par Anne-Laure Napoleone

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Michèle Pradalier-Schlumberger.

Soutenue en 1993

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    La ville de figeac s est batie autour du monastere de saint-sauveur fonde par l abbaye de conques au neuvieme siecle. Les nombreux vestiges conserves de la ville medievale temoignent de la croissance de la cite et d une construction florissante entre le douzieme et la quatorzieme siecle. L etude porte plus particulierement sur les maisons de cette epoque dont quelques travaux ont permis une analyse tres detaillee. Petites et souvent construites en pierre et en bois , les maisons les plus anciennes ont developpe un style architectural original. Plus vastes et entierement baties en pierre, les demeures gothiques plus recentes multiplient les amenagements qui accroissent le confort mais abandonnent le vocabulaire ornemental qui avait fait jusque-la l originalite de l architecture civile medievale de figeac.

  • Titre traduit

    Figeac in the medieval ages : its houses from the 12th to the 14th century


  • Résumé

    The town of figeac was built around saint-sauveur monastery which had been founded by the abbey of conques in the 9th century. The numerous remains that are still well preserved in the medieval twn give evidence of the town's birth and of a flourishing construction between the 12th and the 14th century. The study that had been mainly made on the houses of that time, besides a few works, have enabled a very thorough analysis. Small and often made of stone and wood, the oldest houses have developped an original architectural style. Bigger and entirely stone built. The gothic dwellins increase the furniture which broaden the outline, but let down the ornemental vocabulary which had cause the originality of the lay architecture of the medieval figeac.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (392 f., 430 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1221
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.