L'évolution historique de la scolarisation à Djabel Amel pendant le XXème siècle

par Zeinab Al @Ezzi

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Yvette Lucas.

Soutenue en 1993

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Jadis, les arabes appelaient djabel amel "djabel al kallil" ou al-jalil", mais depuis plus de cinq siecles, il est connu sous le nom de djabel amela ou amel. Pendant le mandat francais, on l'appelait le "sud libanais" ou le "sud" apres la creation du grand liban en 1920 par le general gouraud. Pendant l'administration ottomane qui a dure quatre cent trois ans (1516-1919), c'est l'analphabetisme et l'ignorance qui etaient repandus dans la region de jabel amel ne depassait pas les ecoles coraniques ou l'on apprenait le saint coran, lire et ecrire et le calcul, les katatibs furent la methode d'enseignement, presque la seule, pratiquee chez toutes les confessions. La france mandataire, vu l'importance qu'elle accordait a la syrie et au liban, jouait le role de l'educateur, de l'enseignant et du missionnaire. Apres l'independance, le liban a connu une recrudescence du nombre d'ecoles construites un peu partout dans le pays notamment au sud. D'ailleurs, l'acte le plus important caracterisant cette periode est l'elaboration du systeme officiel de l'enseignement et des examens par une serie de decrets promulgues en 1946. L'enseignement au sud liban a atteint un niveau de degradation inegale dans une aucune autre region du pays. Il a ete toujours le point le plus chaud et brulant du conflit iseraelo-arabe. La guerre civile au liban a laisse des traces indelibiles sur tout les aspects de vie et en particulier sur le domaine scolaire. Actuellement, la "carte" hariri, actuel premier ministre, est la derniere a jouer par les libanais pour sauvegarder le liban et le remettre sur la bonne voie. Avec la bonne foi tout sera possible.


  • Résumé

    Jabel amel was fomerly called "djabel al kalil" or "al-jahalil" bay the arabs. It has been now five centeries since it is known by the name of djabel amela or amel. During the french rule, just after the creation of great lebanon in 1920 it was better known as sowth lebanon or simply "the south". During the ottoman administration which lasted some four hundred and three years (1516-1919), illiteraey was widespread in education was restricted to the teachings of the koran. The pupils leaent the holy koran, to read, to write and to count. The "katatibs" was about the only method of teaching and it was used by all religions. When france become the governor she attached considerable importance to syria and lebanon. She played the role of an educator, a teacher and a missionary. After her independence, lebanon experienced a recrudescence in the number of schools built all over the countrey expecially in the south. The most important development during that period was the initiation of the official education and examinations system in 1946 by several decrees. Compared to other regions of the country, the level of education in south lebanon had deteriorated the most. This fact has alwayes been the centre of burning conflicts between israelites and arabs. The civil war in lebanon has left indelible marks in every aspects of the lebanes lives particularly in the field of education. Hariri, the current prime minister is the last hope for the lebanes and the only "tool" that can put

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 432 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.