La notion de sujet dans la correspondance de Diderot

par Geneviève Cammagre

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Georges Mailhos.

Soutenue en 1993

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    La notion de sujet telle qu'elle s'élabore dans la correspondance de Diderot, à un moment de l'histoire de la subjectivité marque par la mise en question du sujet cartésien, par l'émergence d'une nouvelle discipline nommée psychologie et par l'invention de modes d'écritures personnels, impose quatre champs de réflexion. D'abord l'inscription du nom propre, réalisation d'un sujet normal, construit, dans des lettres privées destinées à un plus vaste public, un itinéraire de réconciliation avec la loi paternelle. Ensuite la question philosophique de l'identité, qui parcourt toute l'œuvre, trouve dans la correspondance des éléments originaux de réponse : délimitation d'une singularité, permanence de soi à travers la discontinuité des états. De plus la connaissance de soi abordée, notamment dans les lettres à Sophie Volland, non par l'analyse introspective, mais par une enquête expérimentale sur le désir, la fidélité, la sincérité. . . Impliquant le destinataire. S'ajoute enfin l'intersubjectivité, inlassable tentative d'annexion de l'autre dont les impasses conduisent l'épistolier à se constituer lui-même en objet de fiction.

  • Titre traduit

    The notion of subject in Diderot's correspondence


  • Résumé

    Diderot developed the notion of subject in his correspondence even as the concept of Cartesian subject was being questioned. A new discipline - psychology - was emerging, together with original modes of personal writing. That turning point in philosophical and literary history provides four main fields for investigation. First, in private letters meant for posterity Diderot claims to be morally exemplary. That emphasis on moral exemplarity underlies his quest for reconciliation with the father figure. Then, in his correspondence, Diderot comes up with original elements of answers to the philosophical question of identity, which runs throughout his works as a whole. Delimitating his singularity and achieving permanence of the self through discontinuous states of consciousness are among the solutions he puts forward, besides, as witness his letters to Sophie Volland, Diderot does not approach the problem of self-knowledge through introspective analysis. Instead, he carries out experimental investigations into desire, faithfulness, sincerity. . . Involving the recipient of his letters in the process. Finally the question of intersubjectivity will be examined as the letter-writer is led to turn himself into a fictional character after his untiring attempts to annex the other have come to a deadlock.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par H. Champion à Paris

Roman et histoire de soi : La notion de sujet dans la Correspondance de Diderot


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (276 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par H. Champion à Paris

Informations

  • Sous le titre : Roman et histoire de soi : La notion de sujet dans la Correspondance de Diderot
  • Dans la collection : ˜Les œdix-huitièmes siècles , 48 , 1259-4482
  • Détails : 1 vol. (246 p.)
  • ISBN : 2-7453-0309-0
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. [234]-239. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.