Le cinéma et le mal : le mal comme principe dynamique du récit cinématographique

par Carole Desbarats

Thèse de doctorat en Études cinématographiques

Sous la direction de Georges Mailhos.

Soutenue en 1993

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Parce qu'il est un art, le cinéma a partie liée avec le mal. Mieux, le mal est un principe énergétique du récit cinématographique. Pour soutenir cette hypothèse, on examine certains des principes qui mettent cette dynamique en mouvement puis on inverse l'axe et on s'intéresse à ce que certains cinéastes ont besoin d'établir comme mauvais objet pour alimenter leurs films. Ici sont étudiées certaines des œuvres de Chaplin et Kubrick qui ont vu dans le texte leur adversaire privilégié.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (313 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 288-306

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/949
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.