Les noms des plantes en lolia. Approche ethnolinguistique

par NGILA BOMPETI

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de ALAIN LE MARECHAL.

Soutenue en 1993

à Strasbourg 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Expliquer et comprendre le fonctionnement morphologique et semantique des noms de plantes necessite la prise en consideration des vegetaux qui en sont des referents et du sujet qui en est l'artisan et l'usager. Il s'agit, en d'autres termes, d'etudier les phytonymes en les integrant dans le cadre socio-culturel general pour lequel ils sont produits, parce que ces unites lexicales sont de veritables produits des experiences diverses que l'homme a faites avec le monde vegetal. Le fonctionnement morphologique connait en lolia divers procedes qui relevent tous, comme il en est d'ailleurs des autres langues, de deux grands mecanismes de creation, a savoir la derivation et la com position. Le fonctionnement semantique s'eclaire, lui, par des traits physiques, fonctionnels et circonstanciels de denomination. Les procedes de denomination qu'ils soient morphologiques ou semantiques sotn fondes sur la relation partie tout et sur des relations de similitude et de contiguite. Certes, ces relations sont attestees partout ailleurs, mais elles n'ont pas partout le meme rendement et ne portent pas non plus sur les memes elements. Cela differencie certainement les langues les unes des autres, et par la aussi, les phytonymes.

  • Titre traduit

    Plant names in lolia an ethnolinguistic approach


  • Résumé

    Explaining and understanding the morphological semantic function of the names of plants necessitates taking into consideration the plants which are the referents as well as (well as) the artisan and user. This means, in other words, the study of the pytonyms by situating them in the socio-cultural environment for which they are produced because these lexical units are the concrete result of diverse experiences that man has had with the plant world. The morphological function of phytonyms has diverse procedures. They all stem from two main lexical mecanisms which are derivation and composition. The semantic function of phytonyms is explained by traits of denomination : physical, functional and circumstancial traits. These denominational processes, be they, morphologic or semantic, are founded on the part whole relationship and on the relationship of similitude and contiguity. Granted, these relationships are documented everywhere, but they do not apply to the same elements. This has certainly differentiated languages from each other and, by doing so, phytonyms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse ?