Réponse in vitro des cellules ostéoformatrices aux stimuli mécaniques : étude en microgravité réelle et sur les modèles animaux après surcharge et décharge mécanique

par Christian Genty

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Christian Alexandre.

Soutenue en 1993

à Saint-Etienne .


  • Résumé

    Les variations de contraintes mécaniques appliquées sur l'os entrainent des modifications du métabolisme osseux. La diminution des contraintes mécaniques telle qu'elle existe dans le modèle du rat suspendu, induit une perte osseuse rapide dès le début de la suspension qui se stabilise par la suite. L'augmentation des contraintes par un exercice de type dynamique (la course sur tapis roulant) induit un gain osseux. Les mécanismes cellulaires responsables de ces modifications sont encore mal connus. Grâce à la mise au point d'une méthode d'isolement des cellules ostéoformatrices à partir du tibia de rat, nous avons pu isoler les cellules des facteurs environnementaux et les maintenir en culture primaire. Les études in vitro sur les différents modèles animaux précités, ont permis de montrer que la diminution de contrainte entraine une inhibition de la maturation des ostéoblastes conduisant à une perte osseuse, qui cesse dès que les contraintes sur l'os se retrouvent au niveau initial. Inversement, l'exercice stimule la différenciation des ostéoblastes en ostéoblastes matures aboutissant à un gain osseux qui diminue les contraintes mécaniques de l'os. Nous avons pu étudier l'effet direct de la microgravité sur les cellules ostéoblastiques grâce au développement d'un module de culture et de techniques d'investigations adaptées aux conditions expérimentales du vol spatial biocosmos x. Les résultats de cette expérience ont montré que la cellule ostéoblastique est capable de s'adapter à son nouvel environnement physique en modifiant son activité cellulaire et l'organisation de son cytosquelette. Nous pensons que les contraintes mécaniques pourraient avoir une influence sur le cytosquelette des ostéoblastes qui modifierait l'activité cellulaire, permettant à l'os de s'adapter à son nouvel environnement

  • Titre traduit

    In vitro bone formation response to mechanical strains : study in microgravity and after using overloading and unloading animal models


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (191 p.)
  • Annexes : 208 références bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.