Expression du complément par des cellules du système nerveux central : analyse in vitro de la biosynthèse des protéines du complément par un modèle de lignées d'astrocytes humains

par Philippe Gasque

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marc Fontaine.

Soutenue en 1993

à Rouen .


  • Résumé

    En 1987, Levi-Strauss et Mallat décrivirent, pour la première fois, la synthèse in vitro de deux composants du complément (C), le C3 et la facteur B (FB), par des astrocytes de rongeurs. Nous avons voulu poursuivre cette observation en réalisant une étude sur l'expression in vitro de 20 composants du C, de la voie alterne (C3, FB, FD, FP, FH, FI), de la voie classique (C1q, C1r, C1s, C1-Inh, C4, C4bp, C2, C3), et de la voie effectrice du complexe d'attaque membranaire (CAM) (C5, C6, C7, C8, C9, S-protein), par un modèle de lignées d'astrocytes humains. Ce mémoire de thèse décrit: 1) les différentes approches expérimentales qui ont été utilisées (Western blot, ELISA, immunoprécipitation, tests fonctionnels, Northern blot et RTPCR pour détecter les ARNm; 2) la régulation de ces biosynthèses par des cytokines (interféron-gamma, interleukine-1β, TNF-α). D'une manière générale, les cinq lignées d'astrocytes humains sont capables de synthétiser tous les composants nécessaires à l'activation des deux voies du C, mais également à la formation du CAM, responsable d'activité cytotoxique. Ces synthèses sont pour la plupart constitutives, avec cependant un rôle très important des cytokines (principalement l'interferon-gamma). Selon ces observations, nous pouvons considérer: 1) que, via l'astrocyte, le système nerveux central semble disposer d'une source locale en C; 2) qu'un tel potentiel pourrait être impliqué dans des activités neurodégénératives (maladie d'Alzheimer) et démyélinisantes (sclérose en plaques)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (129 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 405 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 93/ROUE/S038
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 93/ROUE/S038
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.