Les plantes de Bretagne : étude de leurs noms vernaculaires dans quelques langues de l'Europe de l'ouest

par Roland Le Moigne

Thèse de doctorat en Etudes celtiques

Sous la direction de Per Denez et de Pierre Dupont.

Soutenue en 1993

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La détermination précise d'une plante dont on ne connait que les noms vernaculaires pose parfois des problèmes : des végétaux différents peuvent être désignés en termes identiques, tandis que certaines plantes ont reçu plusieurs centaines de noms différents. Le premier travail fut de collecter les noms vernaculaires dans des ouvrages ayant trait à la botanique, à l'ethnographie, au folklore, etc. La recherche porte sur 30 langues de l'Europe de l'ouest totalisant 165 dialectes rassemblant plus de 60 000 noms différents. Une batterie de programmes fut créée spécialement pour permettre l'analyse des données de base (3,4 mégaoctets). Le deuxième temps porte sur la critique des documents étudiés : erreurs d'impression, étymologies succinctes, etc. Puis sont dégagées quelques caractéristiques des noms vernaculaires concernant leur origine, leur évolution, leur géographie, leur expansion dans le temps, leurs désignations selon leurs usages. Quelques problèmes lies à la culture bretonne sont alors abordés : la détermination des plantes du manuscrit de Leyde, le mythe de l'herbe d'or, etc. En conclusion, cette recherche, dont le texte original est en breton, tente de déterminer la signification des noms vernaculaires des plantes : polysémiques, polygenesiques, ils constituent un témoignage montrant, pour l'Europe occidentale, une grande unité de comportement terminologique, d'origine très ancienne, face au monde végétal

  • Titre traduit

    Plants of Brittany: study of their vernacular names in a few languages of west-Europ


  • Résumé

    The precise identification of a plant known only by its common vernacular names sometimes poses problems : different forms may have identical names, while some have been known by several hundreds of names. The first task was to compile a list of vernacular names of plants from works in such fields as botany, ethnography, and folklore. This research took in 30 languages of western Europe and a total of 165 dialects, collecting together more than 60,000 terms. A number of programs were created especially to allow an analysis of the basic data (representing 3,5 megaoctets of memory). The second phase of the work consists of a critical analysis of the documents studied, taking into consideration printing errors, mis interpretations, incomplete etymological information, etc. Next, certain characteristics of the vernacular names are highlighted. The criteria used at the origins of the names, their early development, their geographical location, their different local variations with the passage of time, and their exact meaning. After this, certain problems are touched concerning the relation between the breton language and culture and the plant word: the exact definition of names used in the 'Leyde manuscript', the Myth of the 'golden herb', etc. In conclusion, this research sets out to clarify the meaning of the vernacular names of plants. Showing links of polysemy an polygeny, these names provide evidence of a great unity in terminologic practice in western europe vis-a-vis the plant world, and one which dates back a very long time

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (VIII-416, 317, 409, 318 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 385-397

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.