Le comportement politique des bretons : étude historique et géographique, 1945-1993

par Jean-Jacques Monnier

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Michel Phlipponneau.

Soutenue en 1993

à Rennes 2 .


  • Résumé

    80 ans après le "tableau politique de la France de l'ouest de A. Siegfried, il est important de faire le point sur les mutations politiques bretonnes, alors que l'économie et la société ont été profondément bouleversées. A partir de travaux de terrain, d'archives et de l'étude de données économiques, socioculturelles et historiques, on a retracé l'évolution politique de la Bretagne depuis 1945 en la comparant à son contexte français et à celle de l'ouest non breton. Recul de la gauche (1746-65), recul de la droite (1965-81) se sont succédés, suivis d'une période plus stable avant la crise de1992-93 qui a vu l'émergence de l'abstention, de l'écologisme et de l'extrême droite, sans transferts notables de la gauche vers la droite. Le "temps long" donne une impression de stabilité, notamment l'existence de quatre régions d'opinion bien contrastées ; trois domaines "blancs", ou un développement économique endogène s'est souvent réalisé, appuyé sur les coopératives agricoles et sur l'initiative privée ; un domaine de gauche, de la taille d'un département, avec un coeur communisant et un pourtour "rose". Les 2 /3 des électeurs et des élus s'intègrent à un modèle politique breton réformiste, égalitaire, pragmatique, axé sur le développement économique, postérité de 35 ans d'action régionale


  • Résumé

    Eighty years after the "political picture of western France" by A. Siegfried, it important to focus on Breton political mutations, as the economy and society have undergone deep upheavals. Through work in the field and from archives, as well as the study of economic, socio-cultural and historical data, the political evolution of Brittany since 1945 is retraced, comparing it to its French context and to that of non-Breton western France. The left receded (1946-65), the right receded (1965-81) followed by a more stable period before the 1992 93 crisis and the emergence of abstention, of ecologism and of the extreme right, without any significant transfers of left to right. The long term gives an impression of stability, particularly the existence of four sharply contrasting regions of opinion : three "white" areas where there was often an endogenous economic development, based on agricultural cooperatives and on private initiative; a left area the size of a department, with a communist-like core and a "pinkish" periphery. Two-thirds of the electorade and of those in office identify with a Breton political model that is reformist, egalitarian and pragmatic, centred on economic development - the posterity of 35 years of regional action

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (751, 114 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 728-742. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Géothèque-Cartothèque André Vigarié.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Monnier Jean-Jacques
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR Rennes 1993/12/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.