La maladie des necroses annulaires superficielles des tubercules de la pomme de terre : identification et caracterisation de l'agent pathogene : le variant yntn du virus y de la pomme de terre

par MARC LE ROMANCER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Bernard Jouan.

Soutenue en 1993

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La maladie des necroses annulaires superficielles des tubercules est apparue recemment en europe. L'agent causal est un nouveau variant du pvy (pvy-ntn). Son aptitude a infecter capsicum annuum et chenopodium species, sa capacite a contourner ou a abaisser la resistance gouvernee par les genes ny-dms et ry-sto le differencient des autres biotypes de pvy. Le variant y-ntn induit une reaction d'hypersensibilite foliaire et tuberculaire en l'absence de gene specifique de resistance. L'absence de symptomes necrotiques tuberculaires est controlee chez l'hote par un gene dominant. Les sequences nucleotidiques et en acides amines de la region 3 terminale du genome viral presentent une variabilite qui permet de distinguer deux principaux groupes de souches de pvy. Ces groupes correspondent assez bien aux deux serotypes majeurs du pvy. Les methodes d'analyses genomique et serologique devraient permettre de mieux ordonner les differentes populations de pvy infeodees au tabac, au poivron, a la tomate et a la pomme de terre


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (146 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 133-146

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1993/101
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.