Dynamique urbaine en République du Congo, le cas de Brazzaville : application à l'espace résidentiel

par André-Georges Sasse

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Paul Carrière.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le développement urbain en république populaire du Congo se produit dans un contexte de sous-peuplement généralisé qui trouve son origine d'abord dans la géographie physique du pays. L'axe Brazzaville - Pointe-noire disposant des atouts naturels et des moyens de communication va polariser l'espace congolais, avec comme conséquence une hypertrophie de la capitale Brazzaville, qui s'étale de manière démesurée par prolifération des quartiers non planifiés. Ce processus urbain est marqué par un véritable gachis foncier résultant de la juxtaposition dans le régime foncier urbain du droit moderne et du droit coutumier. Un ensemble de pratiques sociales créées par cette situation rend difficile la maîtrise de la gestion foncière et, de surcroît, celle de l'espace résidentiel. Outre l'initiative de lotir qui revient aux propriétaires fonciers coutumiers, le désengagement de l'état avec la crise actuelle à la fois au niveau de la production et au niveau du financement renforce ces pratiques et accroît la ségrégation sociale. Seule la filière informelle assure désormais l'essentiel de la production et du financement de l'espace résidentiel brazzavillois. Mais il s'agit dans la majorité des cas de logements hors normes. Une intégration de cette filière dans une politique urbaine volontariste est nécessaire afin de contenir les extensions urbaines et de répondre aux aspirations de confort des citadins.


  • Résumé

    The urban development in the popular republic of congo happens in an environment of general underpopulation which first finds its origin in the geographical conditions of the country. The main Brazzaville - Pointe-noire road who benefits of natural assets and means of communication is going to attract the congolese area, with a consequence of hypertrophy of the capital, Brazzaville, which disproportionately spreads in multiplying its non-planified districts. This urban process is stamped by a significant land waste, which is the result of a cohabitation between modern law and customary law as far as the urban land is concerned. Several social habits created by this context make it difficult to master the land management and, moreover, the management of the residential area. The land customary owners who are due to take the initiative in building, plus the state's disengagement with the actual crisis as well in the production as in the financing reinforces these practices and increases the social segregation. Only the informal procedure now provides the main production and financing of the brazzaville's residential area. But most of these lodgings are over the standard. An integration of this procedure into a voluntarist urban politics is necessary so that the urban extensions will be controlled and the hopes of confort of the dwellers will be fulfilled.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 441 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 27-1993-18(B)
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 27-1993-18
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.