Effet d'un revêtement de peinture fragile sur la fragilisation au choc d'un polymère ductile

par CATHERINE VERPY

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Jean-Louis Gacougnolle.

Soutenue en 1993

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le phenomene de fragilisation de surface d'un alliage de polymeres thermoplastiques (polyamide 6,6 et polyphenylene oxyde) ductile revetu d'une double couche de peinture automobile, constituee d'un appret et d'une finition (resine polyurethanne), a ete etudie a l'aide de l'essai de choc multiaxial entre 20c et la temperature ambiante. L'energie absorbee lors de l'impact permet d'evaluer quantitativement la severite de la fragilisation. La vitesse de la fissure amorcee dans la finition lorsqu'elle atteint l'interface appret-substrat semble etre le parametre crucial qui conditionne les mecanismes de rupture: cette vitesse est determinee a la fois par les proprietes viscoelastiques de la finition et de l'appret et par l'epaisseur du revetement fragile


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (220 p.)
  • Annexes : 98 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 27-2-654
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.