Spectroscopie Raman d'une molécule d'intérêt géologique, H2S, pur ou en solution dans CO2 et CH4 : Phase liquide et vapeur en coexistence et fluide supercritique

par Farida Salmoun

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Yves Garrabos.

Soutenue en 1993

à Paris 13 .


  • Résumé

    Ce mémoire présente une étude par spectroscopie raman de h2s dans les phases liquide et vapeur en coexistence et dans le fluide supercritique. Les principaux résultats concernent la position, la largeur et le profil du mode j. (vibration d’élongation symétrique des liaisons s-h) étudiés en fonction de la température et la densité. Le transfert résonnant joue un rôle prépondérant dans le déplacement de ce mode; les effets vibrationnels sur le profil et l’élargissement de la bande l'emportent largement sur ceux dus à la relaxation rotationnelle. Au voisinage du point critique un important effet d’élargissement de j, du aux fluctuations totale de densité est mis en évidence. Les mélanges h2s-ch4 et h2s-co2 ont aussi été étudiés, en phase gazeuse comprimée pour les premiers, ou le long de la courbe de coexistence liquid-vapeur pour les seconds. La disparition du transfert résonant en solution entraîne un affaiblissement notoire des effets vibrationnels. Les effets dus a la relaxation rotationnelle se manifestent alors par un rétrécissement dynamique de la bande j, de h2s, qui est particulièrement spectaculaire pour h2s en solution diluée dans le méthane.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (137 p.)
  • Annexes : Comprends des références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1993 070
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.