Processus de resocialisation et restructuration identitaire : la relation signifiante : contribution à l'évolution d'adolescents et jeunes adultes dyssociaux

par Myriam Pradet

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jacques Sélosse.

Soutenue en 1993

à Paris 13 .


  • Résumé

    La problematique de la these est centree sur l'evolution de la conception de soi comme processus moteur de la resocialisation. Cette recherche a pour objectif la comprehension des mecanismes qui, sous l'influence d'une personne signifiante, reorganisent le vecu de non desirabilite de soi d'un adolescent dyssocial, en acceptation de soi, d'indifference ou de haine a l'egard d'autrui en capacite d'empathie. Nous avons eu recours a la fois, a l'analyse du fonctionnement de trois populations d'adolescents et jeunes adultes, saisies a des moments differents de leur evolution et de leur niveau de rupture avec la societe (1), et a une pluralite d'epreuves (questionnaire de socialisation, questionnaires d'image de soi, construits, t. A. T. , entretiens) dont la confrontation des donnees, permettait l'acces au registre explicatif. Des resultats synchroniques de chaque groupe se degage une structure de fonctionnement inherente a chacun d'entre eux. La population de sujets en cours d'evolution a permis d'aborder le probleme des parcours de socialisation, de cerner comment ce passage de la dyssocialite a l'integration sociale peut s'effectuer. Cette recherche se presente comme une contribution a la problematique de la socialisation des adolescents, mais aussi, a une problematique du changement individuel, en donnant a la relation a l'autre une valeur resolutoire. 1) un groupe de sujets dyssociaux, un groupe de sujets en cours de resocialisation et un groupe de sujets resocialises.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The problematization of the thesis is focused on the evolution of the conception of the self as agent of resocialization. The objective of the research is the understanding of the mecanisms which urder the influence of a signifying person, reorganize the awareness of self non-desirability of a dyssocial adolescent into self acceptance, the indifference and hatred of other people into a capacity to empathize. The methods used are on the one hand, the analysis of the functioning of three populations of adolescents and young adults at different moments of their evolution and of their break-up with society (1), and on the other hand a variety of tests (questionnaires on socialization, on self-image, constructs test, t. A. T. , talks). Explanation was achieved through comparison of data. In each group synchronic results reveal a structure of functioning specific to each. The population of persons for whom socialization was already under way, led us to tackle the problem of the process of socialization, and identify how the passage from dyssociability to social integration can be carried out. This research aims at being a contribution to the problematics of the socialization of adolescents, as well as to the problematization of individual change, giving a resolutory value to the relation to other. (1) group of dyssocial persons, a group of persons in the process of resocialization, a group of resocialized persons.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 608 f., 93 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1993 034
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.