L'élevage dans la révolution agricole au Waalo : ruptures et continuités

par Jean-François Tourrand

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Jacques Renoux.


  • Résumé

    Le waalo correspond a la basse-vallee du fleuve senegal, region centree sur le delta du fleuve. Ancien royaume negro-africain, le waalo se situe a la frontiere du monde arabo-berbere, et fut la porte d'entree des europeens en afrique de l'ouest. Pendant pres d'un millenaire, cette position strategique fit du waalo un terrain privilegie d'affrontements entre les diverses pouvoirs locaux appuyes par les puissances exterieures. Le climat du waalo est de type nord-sahelien et les sols sont souvent sales. Le peuple du waalo est issu d'un melange pluri-ethnique domine par les wolofs et les peuls. Par tradition les premiers sont des agriculteurs sedentaires, et les seconds sont avant tout des eleveurs transhumants. Ces deux ethnies ont elabore des modes de mise en valeur agricole parfois peu performants, mais particulierement bien adaptes a un environnement humain et naturel peu clement. A partir des annees 60, l'etat senegalais entreprit d'amenager les terres du delta du fleuve pour y developper une agriculture paysanne moderne basee sur l'irrigation. La saed, organisme public fut chargee de l'encadrement des producteurs et de l'organisation de la production agricole fortement subventionnee. Quelques agro-industries dans le domaine du sucre et de la tomate sont venues egalement s'installer dans le delta et ont appuye le decollage economique de la region. Entre 1960 et 1985, la culture irriguee dans le cadre de la saed et l'activite salariee dans l'agro-industrie se sont progressivement imposees comme les composantes majeures des systemes paysans de production agricole. A partir de 1985, la nouvelle politique agricole mise en place par l'etat et ses bailleurs de fonds, decida le desengagement de l'etat et le transfert aux organisations paysannes de la gestion de l'agriculture irriguee. Pour accompagner cette volonte politique, des reformes essentielles furent appliquees. Elles concernent le droit foncier, le credit agricole et le statut des groupements d'interet economique (gie), nouveau type d'organisations de producteurs. La revolution agricole a demarre, conduite a un rythme soutenu par les gie, veritables entreprises agricoles. Une fois constitues, les gie deviennent attributaires de terres irrigables qu'ils exploitent pour leur propre compte. De maniere progressive, ils prennent egalement en charge les differentes filieres, en particulier dans le domaine de la riziculture. Cependant, cette liberalisation souhaitee et ce transfert de gestion bien engage masquent difficilement quelques difficultes tant d'ordre technique que socio-economique ou ecologique, qui persistent ou sont apparues. L'elevage est reste en dehors de la politique d'assistance et de subventions menee depuis plus de 30 ans. Sa transformation conduite par les peuls n'en a ete que plus profonde et plus durable. En effet, ces eleveurs ont vecu la modification complete de leur espace pastoral dorenavant voue a la culture irriguee. La disparition brutale des ressources fourrageres naturelles de saison seche resultant de l'amenagement des bas-fonds a ete aggravee par les deux secheresses de 1972/73 et 1983/84. Pour faire face les peuls ont developpe des systemes de production agro-pastoraux et des pratiques d'elevage qui valorisent l'important disponible en sous-produits agricoles et agro-industriels engendre par les cultures irriguees. Pour fixer une main-d'uvre jeune attiree par d'autres activites agricoles ou salariees, les peuls du waalo continuent d'adapter leurs systemes d'elevage, quitte a remettre en cause la conception meme de leur elevage. L'intensification et l'amelioration de la productivite du travail deviennent progressivement les deux voies privilegiees. Un projet de recherche-developpement leur a donne la possibilite d'elaborer et d'experimenter les formes d'elevage qu'ils envisagent pour l'avenir. Cette approche de la recherche-developpement a le merite de coller a la realite tant pour la definition de la problematique que pour la diffusion des resultats. Cependant elle ne peut se passer de referentiels technico-economiques, qui dans le cas present concernent l'exploitation fourragere des casiers hydro-agricoles, la valorisation des sous-produits agricoles et agro-industriels, ainsi que les filieres de productions animales

  • Titre traduit

    Livestock production and green revolution in Waalo (Senegal)


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1994 par CIRAD, Département d'élevage et de médecine vétérinaire à Montpellier

L'élevage dans la révolution agricole au Waalo : ruptures et continuité


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (416 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 393-411

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1994 par CIRAD, Département d'élevage et de médecine vétérinaire à Montpellier

Informations

  • Sous le titre : L'élevage dans la révolution agricole au Waalo : ruptures et continuité
  • Détails : 1 vol. (416 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.