Microstructure d'assemblages de superalliages base nickel realises par brasage-diffusion; relation avec leur comportement en fluage

par AGNES MAZZELA

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Rémy Mévrel.

Soutenue en 1993

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de ce travail est d'etudier la microstructure de jonctions brasees de superalliages astroloy/bni-3/ds247 ayant subi un traitement de compactage isostatique a chaud a differentes temperatures et vitesses de refroidissement. L'objectif majeur etait la comprehension des phenomenes metallurgiques mis en jeu lors de ces traitements thermiques, afin d'interpreter les differences de proprietes en fluage a 750c sous 300mpa de jonctions compactees suivant des gammes de traitements differentes. Les meilleures durees de vie ont ete attribuees a la presence de joints de grains denteles et a la precipitation de phases gamma prime, reparties de maniere homogene, dans le joint brase. Lorsque le joint brase et l'astroloy possedent une teneur en elements gamma prime identique, une competition entre la resistance de ces deux alliages est obtenue et les ruptures se produisent soit dans le joint soit dans le superalliage. L'extension des resultats obtenus sur le systeme avec le ds247 au systeme avec un alliage monocristallin, l'am1, a montre des differences de comportement en fluage. Les durees de vie inferieures des jonctions avec l'am1 ont ete attribuees a un renforcement intergranulaire dans le joint brase moins efficace: frequences de dentelures moins elevees. La caracterisation microstructurale et mecanique de jonctions realisees avec de nouvelles brasures (dont la composition permettrait la formation des elements microstructuraux renforcants mis en evidence dans les jonctions avec le ruban bni-3) a revele plusieurs imperatifs quant au choix des elements a ajouter: l'addition d'une quantite importante d'aluminium provoque la precipitation de phase gamma prime grossiere dont le caractere fragilisant a ete mis en evidence; la presence de carbone, de bore et de chrome, en quantites inferieures a celles rencontrees dans l'astroloy, ne permet pas la formation des precipites intergranulaires renforcants esperes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 190 P.
  • Annexes : 58

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011585
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.