Etude microstructurale de monocristaux de ni-15% at. Al (gamma/gamma prime) sollicites en fatigue oligocyclique

par CAROLE MONIER

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Michel Cornet.

Soutenue en 1993

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des monocristaux de ni-15% at. Al biphase (gamma/gamma prime), orientes 001 sont fatigues a 25, 600 (temperature du pic de limite d'elasticite et 750c. Apres un traitement thermique approprie, la distribution des precipites est bimodale (hyperfins spheriques de diametre inferieur a 15 nm, cuboides d'arete 100 nm environ). Les precipites ni#3al ordonnes constituent la phase durcissante et occupent une fraction volumique d'environ 30%. Dans la matrice regne un ordre a courte distance. Avec la temperature, des modifications structurales vont entrainer des reponses macroscopiques specifiques et des changements dans les sous-structures de deformation. Le durcissement cyclique initial brutal est attribue a la production de dipoles et multipoles, formant des arrangements sessiles de dislocations. Les verrous de lomer-cottrell a 25c, et les reseaux de dislocations a 600c ajoutent leur contribution au durcissement du materiau. L'adoucissement en fin de cyclage a 750c provient de la dissolution des petits precipites, facilitant ainsi le glissement. A 25 et 750c la deformation est localisee dans des bandes de glissement 111 <110>, alors qu'a 600c, la microstructure de dislocations tend a s'homogeneiser. Le comportement a l'ambiante est explique par le cisaillement des petits precipites qui sont de dimension inferieure a la taille critique de transition cisaillement-contournement (environ 15 nm pour le ni-15% at. Al). A 600c, ces precipites ayant grossi sont donc contournes par les dislocations. A 750c, comme ces fins precipites ont disparu, seul l'ordre local de la matrice impose le glissement plan


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 106 P.
  • Annexes : 70 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Technologies.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 93 PAR MON
  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011554
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.