Interpretations geologiques et structurales de venus a partir des images radar venera 15-16 et magellan

par Véronique Ansan

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Philippe Masson.

Soutenue en 1993

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'observation de la surface de venus, planete tellurique dissimulee sous une epaisse atmosphere nuageuse, reste impossible sans l'utilisation de radar a ouverture synthetique embarques a bord de sondes spatiales. Cette technique permet d'acquerir des images de la surface venusienne et de les interpreter en terme de tectonique. L'organisation des structures geologiques permet de deduire la dynamique interne de venus. Notre etude consiste en l'interpretation geologique et structurale d'images radar se focalisant sur deux zones de la surface venusienne: ishtar terra (65 n--333 e) et aphrodite terra (0 n-65 e). Les images utilisees, provenant des missions sovietiques venera 15-16 et americaine magellan, different par l'orientation de leur faisceau radar et par leur resolution (1 km pour venera 15-16 et 75 m pour magellan). Elles sont analysees suivant des methodes de photointerpretation, associant les caracteristiques du signal radar retrodiffuse aux structures geologiques (volcans, plis, failles,. . . ). Le style tectonique et le magmatisme sont definis, a l'echelle regionale pour les images venera 15-16 et locale pour les images magellan. Ishtar terra est interpretee comme etant une region resultant d'une extension lithospherique, puis d'une compression regionale est-ouest conduisant a la surrection de chaines de montagnes. Aphrodite terra est caracterisee par une deformation extensive resultant d'une remonte diapirique. Ces interpretations conduisent a une meilleure comprehension de la formation et deformation de la croute venusienne et constituent les premiers elements de connaissance de la dynamique interne de la planete


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 272 P.
  • Annexes : 285 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque Géosciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : ANS
  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Laboratoire Géoazur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T1993-ANS01
  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) ANS
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011532
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.