Etude des relations genetiques entre le riz cultive d'origine africaine oryza glaberrima steud. Et les formes sauvages et adventices apparentees o. Breviligulata a. Chev. Et o. Stapfii a. Chev

par GILLES BESANCON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN-CLAUDE MOUNOULOU.

Soutenue en 1993

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Deux especes de riz cultive existent en afrique: oryza sativa originaire d'asie et subdivise en deux sous-especes indica et japonica et oryza glaberrima domestique en afrique de l'ouest a partir de l'espece sauvage annuelle o. Breviligulata. Cette derniere espece existe egalement sous la forme d'adventices dont certaines ont ete regroupees dans l'espece o. Stapfii. O. Glaberrima n'est cultivee qu'en afrique de l'ouest (du senegal jusqu'au lac tchad) alors qu'o. Breviligulata est present en afrique de l'est (tanzanie) et australe (zambie). Ce travail presente l'analyse de la diversite genetique au sein du complexe glaberrima, d'une part sur la base du polymorphisme enzymatique (15 systemes, 35 locus) et d'autre part sur la base de l'observation directe de caracteres morphologiques repartis sur l'ensemble du cycle de la plante. Au niveau enzymatique, l'espece sauvage presente la diversite la plus large alors qu'au niveau morphologique les formes cultivees montrent une forte differenciation. Pour l'ensemble, on notera une double differenciation: l'une est liee a la domestication, l'autre est de type ecologique. L'etude du developpement de la plante (tallage-production de graines) et de ses reactions a la longueur du jour met en evidence une difference de strategie entre formes sauvages et cultivees pour arriver a la production de graines. L'etude de combinaisons hybrides entre individus appartenant aux deux especes montre que les echanges geniques entre les 2 compartiments sont possibles et que dans certains cas on observe le retour vers l'un ou l'autre des phenotypes parentaux


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 246 P.
  • Annexes : 146 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011495
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.