Methlation de l'adn et alteration de la transcription consecutives a la duplication de fragments de genes

par CAROLINE BARRY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Luc Rossignol.

Soutenue en 1993

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le developpement de la transformation chez le champignon filamenteux ascobolus immersus a conduit a la decouverte d'un phenomene premeiotique d'extinction de genes repetes, associe a une methylation de novo des cytosines (mip, pour methylation induite premeiotiquement). Le travail presente ici porte sur deux aspects du mip: 1) les mecanismes de reconnaissance entre les sequences repetees. Notre approche a ete de rechercher les parametres critiques dans le declenchement du mip. Nous avons montre que la duplication de fragments d'un gene etait suffisante pour declencher le mip. Puis, en utilisant des fragments de plus en plus petits du gene met2 (de 1702 a 317 pb), nous avons determine que le mip est encore declenche par des sequences dupliquees longues de 457 pb lorsqu'elles sont en tandem, et de 630 bp lorsqu'elles sont dispersees. La methylation est coextensive au segment duplique. Ceci constitue un argument en faveur d'une etape prealable d'appariement entre les segments d'adn dupliques et suggere que cette methylation est dictee directement par la reconnaissance entre les deux elements; 2) les mecanismes impliques dans l'inactivation des genes. Nous avons etabli que le mip bloquait l'expression des genes portes par les sequences repetees au niveau transcriptionnel. La methylation de differentes regions du gene peut entrainer son extinction. Lorsque la methylation debut dans une region en aval du promoteur, des transcrits tronques sont formes. Ces observations attestent que la methylation de l'adn peut bloquer l'elongation des transcrits


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 137 P.
  • Annexes : 158 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011450
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.