Complexes phospholyliques de l'uranium

par PHILIPPE GRADOZ

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de FRANCOIS MATHEY.

Soutenue en 1993

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La stabilite, la structure et la reactivite des complexes des elements f sont generalement expliquees par les effets steriques des ligands. Plusieurs faits experimentaux venaient contredire cette interpretation et montraient que les facteurs electroniques pouvaient jouer un role considerable. Nous avons voulu confirmer ceci en etudiant les proprietes de complexes comportant des ligands isosteres mais de pouvoirs electrodonneurs differents. Pour cela, nous avons utilise les deux ligands pentamethylcyclopentadienyle (c(5)me(5), cp*) et tetramethylphospholyle (pc(4)me(4)). Nous avons prepare des complexes borohydrures de l'uranium en serie cp* ainsi que les premiers complexes phospholyliques de l'uranium. En comparant leurs proprietes, nous avons montre que la stabilite et la structure de complexes isosteres de l'uranium dependaient fortement des effets electroniques de leurs ligands


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 161 P.
  • Annexes : 153 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011415
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.