Caracterisation de xanthomonas campestris pathovar dieffenbachiae : etude serologique et moleculaire

par YVETTE BERTHIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de MONIQUE LEMATTRE.

Soutenue en 1993

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Xanthomonas campestris pv dieffenbachiae, (x. C. D. ) pathogene de plantes de la famille des aracees est un facteur limitant de la production d'anthurium dans de nombreuses regions tropicales. Il appartient a l'espece campestris qui regroupe plus de 140 pathovars distincts par leur hote d'origine. Afin de clarifier la position taxonomique de ce groupe et d'etudier sa variabilite interne nous avons utilise deux sondes: la sonde rarn 16+23s d'e. Coli marquee a l'acetylaminofluorene et une sonde repetee isolee du genome de x. Campestris pv. Dieffenbachiae, is 1051. Par ribotypage cinquante-six souches de x. Campestris pv. Dieffenbachiae representatives de la variabilite de ce pathovar ont ete analysees. Huit profils ont ete obtenus: 4 correspondent aux souches d'anthurium, les 4 autres representent des souches d'autres aracees. Le profil majoritaire regroupe 34 des 43 souches d'anthurium analysees. Ces profils ont ete compares a ceux de 4 souches de pseudomonas, 3 souches de xylophilus ampelinus, 28 souches de differentes especes de xanthomonas, et 156 souches appartenant a 14 pathovars de l'espece campestris. Des profils majoritaires se degagent de l'analyse des souches de x. Albilineans, x. Campestris pv begoniae, malvacearum et manihotis. Une analyse de ces profils fait apparaitre le regroupement des pathovars de l'espece campestris. L'etude de la variabilite genetique a ete approfondie avec la sonde is 1051. Cette sonde est une sequence d'insertion de la famille des is 5. C'est un element de 1158 pb borne par 2 sequences repetees inversees de 15 pb. Les profils rflp obtenus permettent de distinguer les origines geographiques et les plantes hotes. L'is 1051 est un element genetique assez conserve au sein des xanthomonas. Des profils d'hybridation ont ete obtenus avec des souches d'autres especes (x. Fragariae, x. Axonopolis, x. Oryzae) et avec des souches appartenant a 11 pathovars de l'espece campestris. La detection de la bacterie a ete etudiee par voies serologique et moleculaire. Un serum polyclonal a ete produit. Il detecte en elisa les souches de x. Campestris dieffenbachiae d'anthurium avec une sensibilite de 10#4b/ml. Des oligonucleotides internes a is 1051 ont ete testes pour la detection par pcr. Le couple y5 y9 amplifie 1 a 2 ng d'adn de souches isolees d'anthurium provenant d'origines geographiques differentes et representatives des differents profils d'hybridation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 136 P.
  • Annexes : 347 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011391
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.