Physiopathologie et immunotherapie des pneumonies a staphylococcus aureus et streptococcus pneumoniae dans un modele de souris immunodeprimees par le cyclophosphamide

par FRANCOISE RAMISSE RAYNAUD

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean-Michel Alonso.

Soutenue en 1993

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Staphylococcus aureus et streptococcus pneumoniae sont des bacteries frequemment incriminees dans les infections respiratoires de patients immunodeprimes, incluant des patients vih seropositifs. L'incidence croissante de souches multiresistantes limite de plus en plus les possibilites antibiotherapeutiques. L'immunotherapie passive par voie systemique, a l'aide d'immunoglobulines polyvalentes humaines (ivig) est deja utilisee contre les desordres immunitaires, et surtout comme traitement curatif et preventif anti-infectieux. Nous avons evalue la capacite des ivig a restaurer l'immunite locale chez l'hote immunodeprime. Nous avons developpe un modele de souris immunodeprimees par le cyclophosphamide, et infectees par instillation nasale de s. Aureus ou de st. Pneumoniae. Une seule instillation de cent g/kg d'ivig ou de leurs fragments f(ab)#2 suffit pour enrayer la pneumonie. L'efficacite du traitement dans notre modele s'explique sans doute par la formation de complexes ivig-bacteries, evacues par balayage mucociliaire, le role des phagocytes paraissant accessoire. Nous avons observe que les souris immunodeprimees, infectees par st. Pneumoniae, traitees par immunotherapie locale, s'immunisaient specifiquement contre cette souche, et resistaient a une reinfection letale. L'application topique d'ivig pourrait donc etre utilisee comme complement ou alternative a l'antibiotherapie, surtout dans le cas d'infections dues a des bacteries multiresistantes. Elle ouvre egalement de larges perspectives de vaccination chez les patients immunodeprimes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 140 P.
  • Annexes : 143 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011251
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.