Etude du mecanisme de la transition structurale incommensurable de pbo-alpha. Comparaisons avec le compose isotype sno et la solution solide (pbo) 1-x(tio#2)#x

par DAVID LE BELLAC

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de GERNST HEGER.

Soutenue en 1993

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une etude precise de la phase quadratique du monoxyde de plomb, pbo-alpha, par diffraction de rayons x et de neutrons a permis de degager les caracteristiques de transition qu'il subit de sa phase normale a une phase monoincommensurable: la temperature de transition est 224(1) k; l'exposant critique est egal a 0,36(1); l'abaissement de symetrie (transition ferroelastique) correspond a un phenomene secondaire couple a la transition incommensurable; le parametre de modulation est constant avec la temperature. La diffusion diffuse observee en diffraction de neutrons sur poudre et microscopie electronique en transmission est la manifestation d'un mode mou de phonons qui se condense pour creer une modulation displacive. Nous avons etudie en parallele deux composes isotypes de pbo-alpha: sno et la solution solide (pbo) 1-x(tio#2)x qui conservent la structure quadratique jusqu'a ok. Ils presentent les memes phenomenes de diffusion diffuse que pbo-alpha. Dans les trois composes, la diffusion diffuse se decompose en une intensite d'origine statique et intensite d'origine dynamique. La partie statique est centree sur les reflexions de bragg. Dans pbo-alpha, la partie dynamique est centree sur la position des satellites qui apparaissent a basse temperature. Par contre, elle semble centree sur les reflexions de bragg dans (pbo) 1-x(tio#2)x et sno. A partir des resultats structuraux, nous avons realise une approche theorique tenant compte de l'influence electrostatique des paires non liees des ions de plomb. Nous avons montre la plus grande importance des interactions entre paires non liees dans pbo-alpha par rapport a sno, ainsi que la perturbation importante sur les positions des paires non liees entrainees par la presence des groupements tio dans (pbo (tio#2)x. Enfin, nous avons mis en evidence des interactions de type electrostatique pouvant expliquer la formation des modulations displacives incommensurables determinees experimentalement et leur stabilite jusqu'a 0 k


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 65 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011195
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.