Louis Wolowski, un intellectuel et un représentant du libéralisme en France au milieu du 19eme siècle

par Patrice Markiewicz

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Philippe Vigier.

Soutenue en 1993

à Paris 10 .


  • Résumé

    Né à Varsovie le 31 août 1810, Louis Wolowski poursuit des études de droit. Il participa à l'insurrection polonaise de 1830-1831, puis est nommé secrétaire de la légation polonaise à Paris. Après la défaite de l'insurrection polonaise, Wolowsi s'installe à Paris, où, naturalisé, il devient avocat. Il co-fonde la "Revue de législation et de jurisprudence". En 1838, grâce à ses travaux sur les sociétés par actions et le crédit foncier, il est nommé professeur d'économie et de législation industrielle au Conservatoire des arts et métiers. Député du département de la Seine en 1848-1849, il étudie principalement l'organisation du travail et les coalitions et défend le bimétallisme et le monopole d'émission de la Banque de France. Après 1852, retiré de la vie politique, il devient le premier directeur du Crédit foncier, puis membre de l'Académie des sciences morales et politiques. Partisan de l'école historique allemande, il recourt à l'observation des faits, à l'analyse historique et à la statistique. Il élabore sa propre conception du libéralisme "positif", par opposition au libéralisme des classiques, à l'ancien régime économique et aux théories socialistes. Il se préoccipe de la question sociale et admet la nécessité de rôle de l'Etat conçu comme "un bouclier et un levier" de l'activité économique. Réélu député en juillet 1871, il s'intéresse au budget, aux impôts et au libre-échange. Le 15 août 1876, peud e temps après son élection de sénateur inamovible, Wolowski meurt à Gisors.

  • Titre traduit

    Louis Wolowski, an intellectual and a representant of Liberalism in the middle 19th Century France (1810-1876)


  • Résumé

    Born August 31st 1810 in Varsaw, Louis Wolowski studies law. He takes a hand in Polish insurrection during 1830-1831, then he is appointed secretary of the Polish legacy in Paris. After the Polish defeat, he stays in Paris and becomes a lawyer. He founds with other French lawyers the "Revue de législation et de jurisprudence". In 1838, thanks to his works on the joint stock companies and the land credit, he is nominated as professor of economics and industrial legislation at the Conservatoire des arts et métiers. Member of the Parliament in 1848 then in 1849, he studies work organisation and coalitions and defends bimetallism and the Banque de France issue monopoly. After December 1852, leaving the political debate, he becomes the first director of the Crédit foncier. He both analyzes the monetary and bank context and free-trade. In 1855, nominated as member of the Académie des sciences morales et politiques, he supports the German historical school of economics, basing his analysis method upon facts observation, history and statistics. He elaborates his own conception of liberalism by opposition with the classics, the economical "ancien régime" and the socialist ideas. Paying attention to the social problems, he also considers that state must be "a buckler and a lever" for the economical activity. Reelected member of the Parliament in 1871, then Senator, he dies on August 15th, 1876.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (505, 105 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 384-495. Notes bibliogr. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T93PA10115

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : L.9240
  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1217
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.