La réception des oeuvres de John Dos Passos en France : 1921-1971

par Alain Leeman

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Claude De Grève.

Soutenue en 1993

à Paris 10 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Il semblait qu'en france, depuis plus de trois decennies, l'oeuvre de dos passos avait ete delaissee alors que d'autres ecrivains americains de sa generation comme faulkner, hemingway, fitzgerald, continuaient de beneficier d'un accueil relativement soutenu et que sa renommee litteraire, acquise avant la la guerre, tenait plus d'une reputation que d'une reelle connaissance d'une oeuvre romanesque en constant developpement. L'etude de sa reception, comparee a celle de ses pairs, permet de constater que dos passos a tout de meme connu un accueil critique suivi entre 1921 et 1971, et au dela, mais que celui-ci a ete gravement hypotheque, des 1947, par des considerations ideologiques, qui s'ajoutaient a une insuffisante appreciation esthetique des romans posterieurs a 1938, dont les traductions furent decalees et chronologiquement desordonnees. Ressort de cette etude l'importance du contexte de reception : les opinions politiques, les "images" qu'on se fait du pays "emetteur", sont variables au gre des milieux de ce contexte, des evenements nationaux ou mondiaux. Les question editoriales ont joue de surcroit un role important dans l'appreciation des oeuvres recues, ainsi que les difficultes liees a leur traduction.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 7-520 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 93 PA10-67
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.